La Suisse est connue de la majorité des skieurs comme une destination de ski de rêve. Zermatt, Verbier ou St-Moritz sont des noms que tout skieur a déjà entendu. Les bonnes destinations de skis ne se limitent pas qu’à ces centres de ski principaux. Situé en plein cœur de la Suisse, Engelberg est définitivement un joyau de centre de ski qui a su échapper aux feux de la rampe dont d’autres stations helvètes ont pu bénéficier. Il semble qu’outre quelques scandinaves qui ont découvert cette magnifique station, peu de visiteurs (incluant les Suisses) ont choisi cette station.

Les moines de l’ordre des Bénédictins y ont fondés un monastère dès 1120. Perché sur un plateau à 1050m d’altitude, il est facile de comprendre pourquoi ils ont choisi cet endroit magnifique pour s’établir. Le plateau est littéralement ceinturé par de spectaculaires montagnes dont le mont Titils qui culmine à 3239m. Avec des montagnes qui semblent rendre le plateau inaccessible, le paysage est tout simplement à couper le souffle.

Les moines sont toujours présents et il est possible de faire une simple visite guidée du monastère ou de visiter leur fabrique de fromage (d’ailleurs délicieux!). Situé à quelques coins de rue du centre, la ville s’est véritablement construite autour de cet établissement. Étant donné la taille d’Engelberg, il est facile de parcourir l’ensemble du village à pied sans avoir recours à la voiture. 

Suite à la fondation du monastère, il a fallu près de 800 ans avant qu’une remontée mécanique voit le jour. C’est en 1912 que la première remontée fut mise en opération. Le domaine skiable consiste maintenant en 25 remontées, 82km de pistes et un dénivelé de 2000m. Les gens locaux jugent que ces données ne leur permettent pas de considérer qu’ils ont une grande station! J’imagine que ça dépend toujours quelle est notre référence… En plus, ces statistiques ne permettent pas du tout de mettre en valeur le potentiel tout particulier qu’offre la station pour le freeride

Le freeride est considéré comme l’action de ne pas skier sur des pistes balisées. Engelberg comporte des endroits tant à l’intérieur de son domaine skiable qu’à l’extérieur de son domaine pour pratique ce type de glisse de plus en plus populaire. Aussi, comme la majorité des stations européennes, il n’y a pas de cordes ou de signalisation vous indiquant où vous pouvez et où vous ne pouvez pas aller, le tout étant laissé à votre jugement!

Rien de mieux pour pouvoir profiter de l’immense potentiel non balisé disponible aux abords de la station! Comme c’est généralement le cas, la neige se préserve beaucoup plus longtemps lorsque quelques minutes de marche sont requises pour pouvoir profiter de la poudreuse. Le terrain a surtout l’avantage de pouvoir permettre aux skieurs de (pratiquement) tous les calibres d’en profiter. Pour ceux d’entre vous qui ne sont pas assez confiants ou qui ne possèdent pas l’expérience requise afin de s’aventurer en hors-piste de façon sécuritaire, sachez qu’il est toujours possible d’engager un guide qui saura vous faire découvrir les moindres coins de la montagnes. 

Ne vous méprenez pas! Engelberg n’est pas uniquement destiné aux amateurs de freeride. Les 82km de pistes de la station offrent des défis pour les skieurs de tous les calibres sur un fond de terrain varié. Tant les amateurs de bosses que de grands boulevards travaillés mécaniquement y trouveront leur compte! Il y a d’ailleurs une piste à bosses sur la face du Laub que vous ne finirez pas sans vous être arrêtés à plusieurs reprises, je vous le garantis! Avec près de 1200m de monticules, c’est probablement une des plus longue pente à bosse que j’ai jamais vu!

Si vous êtes plus du type multi-sport que des amateurs fanatiques de ski, sachez qu’il y a toujours la possibilité de faire de la luge, du patin, du ski de fond, de la raquette ou de l’escalade de glace. Prévoyez au moins quelques jours sur place afin de pouvoir profiter de toutes les montagnes et de l’ensemble du domaine skiable qu’offre la station. Il est impossible d’avoir un bon aperçu de l’étendue et surtout de la variété du domaine skiable en une seule journée.

Comme dans la majorité des endroits en Suisse, il n’y a aucun problème à se balader le soir dans les petites rues étroites et sinueuses du village. C’est d’ailleurs une des meilleures façons de découvrir ce village qui offre tout le chic des stations suisses, mais avec une ambiance plutôt décontractée et sans prétention. Les restaurants sont nombreux et les menus sont variés.

Pour une raison que j’ignore, aucun des voyagistes québécois ou canadien n’offrent de forfaits vers cette station. Engelberg saura certainement satisfaire à sa juste mesure les skieurs qui oseront s’organiser pour s’y rendre. Que ce soit les paysages, une balade dans les petites rues sinueuses, la poudreuse ou siroter un petit verre de vin chaud en regardant le soleil se coucher sur les pics acérés qui veillent sur le village, tous y trouveront leur compte. 

Il m’est difficile de penser à une meilleure station à vous recommander pour un premier voyage de ski organisé sans voyagiste puisque la logistique associée au transport, à l’hébergement et aux repas est pratiquement réduite au minimum. Il est clair que d’organiser soi-même un voyage de ski demande plus d’effort, mais je ne peux faire autrement que vous encourager à sortir hors des stations offertes par les voyagistes. Une fois cette première expérience réalisée, je suis persuadé que vous serez charmé par la flexibilité qu’offre ce type de voyage vous verrez tout le potentiel qu’offre la planète ski et vous serez à même de constater à quel point le monde est vaste à visiter avec vos skis.