À la suite de ma visite réussie dans la région autrichienne de Vorarlberg l’hiver dernier, j’avais envie d’explorer une région francophone pendant la saison 2015-16, mais laquelle? Il y en a tellement! Si vous vous rappelez, en 2014 j’ai fait mon premier voyage dans les Alpes françaises, aux Portes du Soleil – un circuit immense qui m’avait complètement emballé. Par contre, il est tellement grand qu’au bout d’une semaine j’avais l’impression d’avoir à peine effleuré la surface. De plus, en regardant la carte, on voit bien d’autres régions de ski intrigantes et gigantesques à proximité. 

Au lieu de rester dans un endroit et de rayonner autour (une très bonne stratégie d’ailleurs), j’ai décidé cette fois-ci de faire une grande virée en voiture à travers les régions de ski de la Haute-Savoie en effectuant des arrêts de deux jours dans quatre régions différentes: la Vallée d’Abondance, le Massif des Aravis, l’Évasion Mont Blanc, et l’Espace Diamant. Ce qu’elles avaient en commun à part de fournir des grandes étendues de terrainc’est de contenir des petits villages tranquilles, charmants, et traditionnels comme je les aime!

Bien sûr, il y a toujours des avantages et des inconvénientsavec ce genre de visite. L’atout principal, c’est de pouvoir faire la connaissance de pas mal de stations de ski dans l’espace de huit jours: un menu dégustation! L’inconvénient, c’est qu’on est obligé de changer de quartier général tous deux jours, ce qui est évidemment moins reposant. Enfin, on ne fait pas d’omelette sans casser d’oeufs, alors Haute-Savoie nous voilà!

JOURS 5 & 6: Évasion Mont Blanc (QG: Megève)

Notre prochain arrêt était Megève, destination de renommée internationale juste au sud-est du Massif des Aravis. Bâtie autour d’une petite municipalité médiévale datant du XIVème siècle, Megève s’est développée en tant que station de ski entre les deux guerres mondiales car l’épouse du baron Rothschild était “choquée de fréquenter les Allemands dans les stations suisses” comme St-Moritz. La famille s’est donc engagée à trouver un lieu en France pouvant accueillir l’aristocratie européenne “sans avoir à fréquenter les ennemis d’hier.” Voilà comment est née la première station française, conçue sur mesure pour les sports d’hiver: un mélange alléchant, comme la pub le prétend, de nature, confort, style et gastronomie.

Bien sûr, les 3 Vallées sont depuis longtemps le domaine de ski le plus connu en France, mais nul ne contestera que Megève est toujours la destination par excellence pour le skieur “old money”, qui y retrouvera des skieurs de son âge, partageant ses valeurs. Touchant trois territoires principaux, le domaine de ski est grand: 320km de pistes majoritairement verdoyantes. Grâce au forfait Portes du Mont Blanc, on à 100km de pistes supplémentaires dans les secteurs Combloux, Jaillet, Cordon, et la Giettaz juste à côté. S’ils arrivent un jour à connecter le secteur Mont Joly avec la station avoisinante Les Contamines/Montjoie (120km de pistes), Megève sera encore plus attirante pour les experts.

Enfin, après quatre jours sans précipitation, nous y sommes arrivés en pleine tempête: déjà 15cm par terre et il a continué à neiger tout l’après-midi, ce qui nous a bien remonté le moral. Bien que la région ne soit pas éloignée des plus hautes montagnes de France, la plupart du domaine skiable se trouve à une altitude relativement basse. Puisque le terrain se trouve en plein milieu de la forêt, c’était parfait pour un jour de tempête avec faible visibilité.

Le soir, nous avons flâné dans le village piéton très mignon, rempli à craquer de boutiques, restos, et galeries haut de gamme. On a fini par souper dans une excellente crêperie juste en face de la remontée principale. Bien sûr, il est possible de dépenser une véritable fortune sur les repas mais ce n’est pas une obligation – ma femme et moi avons aussi trouvé plusieurs restos abordables, mais tout de même très bons!

Vers midi le lendemain, nous sommes arrivés au secteur de ski le plus intéressant, Mont Joly, qui est au-dessus de la limite des arbres et où il y avait beaucoup de neige non-tracée restant de la tempête de la veille. Si seulement on avait eu plus de temps pour visiter les Contamines sur l’autre côté! À noter que la station de ski Megève a été récemment rachetée par la Compagnie du Mont-Blanc, l’opérateur de Chamonix; donc, de nombreuses améliorations sur le domaine skiable sont prévues dans les prochaines années, surtout la modernisation des télésièges et autres équipements.

JOURS 7 & 8: Espace Diamant (QG: Crest Voland)

Nous voilà à la dernière étape de notre visite: le domaine skiable très ensoleillé appelé l’Espace Diamant. À vol d’oiseau, il n’est qu’à quelques kilomètres de Megève, mais pour s’y rendre en voiture on est obligé de conduire à travers des gorges et plusieurs villages, donc 30 minutes de route. En garant notre voiture devant l’église à Crest-Voland, le village où on séjournait les deux jours suivants, nous avons vu quelque chose pour la première fois depuis le début de ce voyage: beaucoup d’enfants en train de se rendre aux leçons deski “Piou-Piou.” On a vite appris que l’Espace Diamant est très axé sur les enfants; il est reconnu commeunedestination idéale pour des vacances de ski en famille.

Constitué de six territoires comprenant 192km de pistes, ce domaine, créé à l’hiver 2005-06, se distingue par des itinéraires variés pour tous niveaux parmi les dix sommets différents. Il nous a rappelé The Canyons dans l’Utah, en plus étendu et avec une plus grande diversité de paysages, sans oublier la proximité du Mont Blanc. De plus, on peut faire le tour dans les deux sens en alternant entre les pistes forestières et des alpages tout en goûtant aux saveurs locales dans les villages authentiquement savoyards, de petite taille, et sans frime. Puisque le domaine est très sinueux, on a l’impression d’être toujours en train de tomber surdes recoins cachés.Malgré sa faible altitude pour une station française (entre 1 050 et 2 060 mètres), les conditions de neige étaient très bonnes.

Bien sûr, tous les logements au long de ce voyage nous ont plu, mais notre préféré était de loin le ski-in/ski-out Hôtel Mont Charvin à Crest Voland, amoureusement restauré pour préserver un charme d’antan et entretenu par une famille d’une gentillesse exemplaire qui était ravie d’accueillir leurs premiers visiteurs américains depuis longtemps.

Bref, une très belle découverte, cet Espace Diamant, dont on entend très peu parler de ce côté-ci de l’Atlantique. Finalement, selon les rumeurs, au cours des prochaines années, on a l’intention de lier l’Espace Diamant à l’Évasion Mont Blanc et vraisemblablementLes Contamines. L’ensemble dépasserait les 3 Vallées pour mériter le titre du “plus grand domaine skiable du monde.”