Tous les adeptes de ski et de sports d’hiver en général connaissent les avantages de superposer les couches quand vient le temps d’être actif par temps froid. Pour une température corporelle réglée au quart de tour, il n’y a rien de mieux. Après tout, mieux vaut enlever une épaisseur que d’avoir froid!

Couche de base, intermédiaire ou externe… Entre les trois épaisseurs, les possibilités, les différences et les agencements sont nombreux. S’il est important de prioriser des vêtements confortables dont l’ajustement ne gênera pas vos mouvements, au moment d’arrêter son choix, mieux vaut également porter une attention particulière à la matière même qui les constitue.

Du côté des couches de base, tout se joue entre la laine de mérinos ou les fibres synthétiques. Entre les deux, quoi choisir ? Petit guide pour démystifier la chose :

La laine de mérinos

Produite à partir de la laine d’une race de moutons éponyme vivant principalement en Nouvelle-Zélande, le mérinos est une fibre 100 % naturelle qui s’emploie de plus en plus souvent dans la confection de vêtements techniques. La beauté de ce matériau, c’est qu’elle comporte tous les avantages de la laine, sans ses désavantages. La laine de mérinos est ainsi réputée pour sa capacité à réguler la température corporelle : elle vous gardera au frais par temps chaud et au chaud par temps frais. En outre, la fibre ne retient pas les odeurs puisqu’elle est naturellement antibactérienne. C’est une différence majeure avec les fibres synthétiques, qui elles subissent divers traitements pour contrer les mauvaises odeurs qui ont tendance à se manifester rapidement.

La laine de mérinos se conjugue en diverses épaisseurs, allant de 100 à 300 grammes par m², de plus léger à plus isolant. Choisissez donc l’intensité de vos vêtements judicieusement.

Face au climat rigoureux et aux températures basses, le mérinos est un excellent choix, car elle gardera votre corps à une température stable, même durant l’effort. Léger, confortable et doux pour la peau, c’est d’ailleurs un matériel qui se superpose bien et fait une excellente couche de base. Finalement, si vous vous aventurez dans une excursion de plusieurs jours en ski hors-piste où chaque gramme sera compté, optez pour le mérinos. Un seul sous-vêtement peut être porté plusieurs jours d’affilé sans que la moindre odeur se manifeste.

Les fibres synthétiques

Il existe de nombreux types de fibres différentes qui composent la grande famille du synthétique, chacune d’entre elles possède des caractéristiques qui lui sont propres. L’élasthane par exemple, donnera des vêtements plus souples et plus flexibles, tandis que l’acrylique est particulièrement doux… Les fibres synthétiques ont l’avantage d’offrir une bonne protection thermique tout en étant particulièrement respirantes.

Bien que le mérinos évacue bien la transpiration, les fibres synthétiques sont généralement mieux adaptées aux climats humides et à la pluie. Non seulement elles sèchent bien plus rapidement, mais elles respirent mieux et sont légères. Abordables et faciles d’entretien, les couches de bases en fibres synthétiques sont également plus résistantes à l’abrasion et plus durables sur le long terme.

Mérinos ou synthétique : lequel choisir ?

Comme souvent dans le domaine des vêtements technique, il n’y a pas de réponse définitive. En vrai, tout dépend de vous: de vos préférences personnelles, mais aussi du type d’activités auquel vous vous adonnez et des conditions extérieures.

Vous voulez en savoir plus? Rendez-vous sur le blogue d’Altitude Sports pour d’autres lectures sur le plein-air!