Ne vous trompez pas !

À partir de Lévis, après 45 minutes à rouler sur la route 277 : je vois une belle montagne à ma droite. Fausse joie : c’est La Crapaudière, une ancienne station de ski fermée aux alentours de 2003. La première fois que je me suis rendu au Mont-Orignal, il y a de cela une quinzaine d’années, j’ai pourtant bien failli me tromper! Quinze minutes plus tard, me voilà enfin à destination. Je réalise que ça fait très longtemps que je n’ai pas skié l’endroit dans d’aussi belles conditions que ce jour-là, c’est-à-dire assez tard en saison avec plein de neige poudreuse un peu partout. Ça doit bien faire 10 ans que je n’ai pas exploré les pistes situées à gauche du télésiège sur la carte, c’est tout dire !

Une station à découvrir pour qui vient de loin

Contrairement au Massif du Sud ou d’autres grandes stations de ski situées à proximité de la ville de Québec, on vient rarement de loin pour skier ici. Et pourtant, le Mont-Orignal a beaucoup à offrir, surtout après une bordée. Lors de ma visite, j’ai eu le plaisir de découvrir plusieurs de ses sous-bois qui étaient assez peu fréquentés malgré la neige fraîchement tombée. Bon nombre de sections de la montagne avaient aussi été laissées au naturel. Rien à faire : les skieurs locaux semblent privilégier les pistes damées ou les sauts. Un peu partout, de la neige qu’on a oublié de tracer… un fou dans une poche ! Quel plaisir !

J’aime cette station pour son dénivelé de près de 300 mètres, son télésiège sextuple rapide et très confortable, et pour sa cafétéria qui sert à mon avis l’une des meilleure poutine de la région. Les amateurs de parcs à neige en auront également plein les planches avec l’impressionnant Moose Park et l’incroyable piste de type Boardercross. Il s’agit aussi d’un bon endroit pour skier en famille en raison de son imposante pente-école desservie par une remontée de type Poma, de ses deux belles pistes faciles ainsi que des sous-bois d’initiation.

Pour les voyageurs, on peut facilement trouver des chalets à louer à proximité de la montagne ou dans la région immédiate. Avec un peu de chance et via des sites spécialisés, on peut même louer un chalet privé qui donne directement sur les pistes (ski in, ski out) ! On peut également y pratiquer d’autres activités sportives comme la motoneige, la randonnée alpine, la raquette ou le ski de fond.

Marie-Michèle Gagnon, une athlète du coin

Cette athlète qui a fait ses débuts au Mont-Orignal a fait bonne figure tout récemment aux Jeux Olympiques de Pékin, notamment avec une 8ème place en descente, une épreuve qui n’est pourtant pas sa spécialité. Disant prévoir terminer sa carrière l’hiver prochain, la skieuse de Lac-Etchemin participe régulièrement à la promotion de l’équipe de compétition de la station. Avec une piste nommée en son honneur et ses performances remarquables au sein l’équipe canadienne de ski, elle fait la fierté des gens du coin en plus d’inspirer plusieurs jeunes skieurs et sportifs à persévérer dans la poursuite de leurs rêves.

Quoi de neuf ? Du vélo de montagne !

En terminant, soulignons que la principale nouveauté de la station ne concerne ni le ski, ni la planche à neige. Il s’agit d’un tout nouveau parcours de vélo de montagne avec des pistes de niveaux variés dont l’ouverture est prévue pour juillet 2022. Cette nouvelle vocation contribuera sans doute à faire croître la renommée de la station et à attirer des amateurs de plein-air dans la région à l’année longue.