VOS SPORTS:
Publication partenaire

L’histoire du ski alpin: des origines au Québec

9 juin 2015 | Par François Massicotte et Patrick Corcoran
Photo CP C. 1930

Cette série d’article se veut un survol de l’histoire générale du ski alpin, de ses origines à nos jours, plus particulièrement au Québec. Suivez les traces et remontez la pente jusqu’à vos origines de skieur! Rédigée par François Massicotte et Patrick Corcoran, la série est répartie en sections que voici:

Les origines du ski remontent à la fin de la préhistoire, voilà 5 000 ans, dans les pays nordiques, alors que les hommes de l’époque utilisaient les skis comme moyen de transport et se servaient parfois d’eux pour la chasse et la guerre.

Les premières compétitions de ski remontent au 19ème siècle, alors que des paysans scandinaves coursaient entre eux en revenant à ski après leur travail. C’est aussi lors de ce siècle que l’ère du ski en tant que loisir vit le jour. Les Autrichiens, les Suisses et les Britanniques ont ensuite proposé, à la suite des Scandinaves, les premières règles du ski moderne, au tournant du 20ème siècle.

Le ski fit son apparition en Amérique du Nord grâce à l’immigration de sandinaves lors du 19e siècle. Les nouveaux arrivants importèrent leur pratique du ski. En 1879 à Montréal, un certain monsieur Birch fut remarqué. Il fut le premier skieur observé au Canada. Au cours des années qui suivirent, le Montreal Daily Star parla d’un nouveau sport qui faisait fureur en Norvège et un groupe de professeur de l’université McGill fit la première sortie à skis au pays.

Le premier club de ski au Canada fut le Montreal Ski Club en 1904. Deux jours après sa fondation, le club organisa une compétition de saut à ski. Il est dit que Fred Harris s’est inspiré du club pour fonder le célèbre Dartmouth Outing Club. Peu à peu, d’autres clubs de ski firent leur apparition à Ottawa, Trois-Rivières et Québec.

Dans ses premières années le ski était pratiqué soit par des immigrants scandinaves ou par l’élite en quête d’aventure, un peu comme le ski de compétition créé par l’élite britannique dans les Alpes.

Au cours des 30 premières années du XXe siècle, le sport allait s’établir des bases solides qui allaient mener à l’éblouissement du ski dans les années 50.

Au début, les gens pratiquaient le ski sur le Mont-Royal et sur les plaines d’Abraham, tandis que les plus téméraire se rendaient dans les Laurentides. Cependant le saut à ski était plus visible et plus populaire auprès de la population. En 1913, The Ski Runner in Canada, la première publication à paraître sur le ski au Canada, a retracé la première randonnée de Ste-Agathe-des-Monts à Shawbridge, en 1905.

Émile Cochand, immigrant et champion de ski suisse, s’installe à Ste-Marguerite avec une centaine de paires de ski. Ce dernier fonda la 1ère école de ski en 1911 ainsi que le premier centre de ski au Canada (Chalet Cochand) en 1917. L’héritage de la famille Cochand demeure très grande sur le ski au Québec et au Canada.

La première compétition de ski Nord-Américaine eut lieu en 1913 entre l’université McGill et Darmouth College (NH). La première partie eut lieu à Hanover (NH) et la deuxième à St-Sauveur.

Le premier club de ski francophone, le Club de ski Mont-Royal d’Amérique est fondé en 1919. Ce dernier est affilé au Club Alpin Français et participera au congrès de Chamonix de 1924, qui donnera naissance à la Fédération Internationale de Ski (FIS).

1920

Fondation par un américain d’origine, H. Percy Douglas, du Canadian Amateur Ski Association qui regroupa les trois clubs de Montréal, de Trois-Rivières et d’Ottawa. L’un des premiers mandats fut d’organiser un championnat canadien de saut à ski. En 1936, l’association regroupera 94 clubs au travers le pays. Pendant ce temps, en Europe, l’apparition de compétitions de descente commença à Mürren (Suisse) grâce au britannique Arnold Lunn. (1921). Avant 1921, les compétitions de ski étaient uniquement en ski nordique (saut et ski de fond).

1927

L’année 1927 marque le début des premiers trains de neige en Amérique du Nord. C’est le Canadien National qui fut le premier transporteur à organiser des voyages de train pour les skieurs montréalais qui désiraient skier dans les Laurentides. Dès l’année suivante, le Canadien Pacifique réplique en mettant sur pied sa ligne Montréal – Mont-Laurier. Durant l’hiver 1927-1928, le Canadien Pacifique a transporté à lui-seul 11 000 skieurs, ce qui donne une idée de l’importance déjà grande de l’épopée du ski dans les Laurentides.

La croissance fulgurante du sport se poursuivit au cours des années et durant la saison 1935-1936, il y en eut dix fois plus ! Le chemin de fer fut le principal moyen de transport des skieurs jusqu’après la 2ème Guerre mondiale. Il permit d’avoir un accès beaucoup plus facile aux montagnes du nord de Montréal. Les stations de ski se sont donc développées près des lignes de trains vu leur accessibilité, et dans les zones plus urbaines.

Un autre pionnier dans le développement du ski au Québec fut Herman « Jackrabbit » Smith Johannsen. Né en 1875 et immigrant norvégien aux États-Unis, ce dernier arrive de Lake Placid (NY) à la fin des années 20 et allait définitivement faire du ski sa priorité numéro 1 après le crash économique de 1929. En plus de savoir transmettre sa passion pour le sport, s’impliquant dans plusieurs domaines en tant que consultant, ce dernier traça de nombreuses pistes de ski, en particulier la Maple Leaf Trail qui reliait Labelle à St-Jérôme (90 miles). Cette dernière fut commandée par les commerçants et permettait de relier les auberges et hôtels.

Première course de slalom au Canada
Le 15 mars 1928, des diplômés de l’Université McGill fondent le Red Birds Ski Club et louent un chalet tout près de la Big Hill de Saint-Sauveur-des-Monts. Le skieur Herman Smith-Johannsen dessine le premier parcours de slalom à l’aide de branches d’épinette. Comme les jeunes skieurs hésitent à se lancer sur la neige croûtée, c’est lui qui, à 53 ans, se lance le premier dans la course! Pendant ce temps, à deux pas de la Big Hill, Vernon Oscar Nymark ouvre l’une des premières boutiques et y fabrique des skis sans nom. À Saint-Moritz, en Suisse, les IIe Jeux olympiques d’hiver accueillent les premiers représentants du Canada, dont deux Red Birds tandis qu’en Autriche, à Saint-Anton, on organise la première épreuve internationale de combiné alpin, descente et slalom. – Ref : Un siècle de ski…quelle histoire ! (voir bibliographie)

1930

Reconnaissance du ski alpin
Le 9 mars 1930, toujours à la Big Hill de Saint-Sauveur-des-Monts, le Red Birds Ski Club organise la première épreuve officielle de descente au Canada. Le parcours va du sommet à la base et la descente se fait presque uniquement en ligne droite. C’est Art Gravel, un spécialiste du saut membre du Montreal Ski Club, qui remporte le trophée. La distinction entre ski nordique et ski alpin se fait alors pour la première fois. À son congrès d’Oslo, le 27 février 1930, la Fédération internationale de ski reconnaît enfin le ski alpin comme discipline autonome. Jusque-là, on confondait promenade, randonnée, fond, saut, descente… Les premiers Championnats du Monde se sont déroulés à Mürren, en Suisse, en 1931. – Ref : Un siècle de ski…quelle histoire !

1931

McGill et le club des Red Birds étaient les hôtes des universités anglaises d’Oxford et Cambridge. C’était la première compétition avec des européens, cette compétition a démontré aux canadiens comment le ski était développé en Europe. Les britanniques avaient des ski avec des carres en métal et utilisaient la technique d’Arlberg de l’autrichien Hannes Schneider. L’année suivante, les canadiens étaient cette fois les invités des européens pour une compétition à St-Moritz (Suisse). Après la compétition, les canadiens participèrent à la course Kandahar à Mürren (Suisse). À la surprise générale, un membre des Red-Birds, George Jost remporta la course.

1932

Après la visite des skieurs canadiens dans les Alpes, le Kandahar Ski Club d’Angleterre a offert un trophée pour la création d’un chapitre de la fameuse course Kandahar au Québec, mais sur quelle montagne? À la suggestion de Johannsen, les membres des Red Birds choisirent le Mont Tremblant comme lieu de la Québec-Kandahar.

Un Red Bird, Harry Pangman, gagne la descente en 15 minutes et 10 secondes et un autre Red Bird, George Jost, remporte le slalom et le combiné alpin. Rappelons qu’il n’y a pas de remontée mécanique au Mont-Tremblant et que la piste n’est pas aménagée…Montée de plus de deux heures et descente héroïque! – Ref : Un siècle de ski…quelle histoire !

La course était ce qu’on appelait à l’époque une « bushwhacker race »

Un mois plus tard, les IIIe Jeux olympiques débutaient à Lake Placid. C’était la première fois que les Jeux Olympiques avaient lieu en Amérique du Nord. Cependant, seules des épreuves de ski nordique furent présentées.

Le premier club de ski canadien entièrement féminin, le Penguin Ski Club, fut créé en 1933 dans le but de promouvoir la participation féminine, comme les femmes étaient pratiquement absentes des compétitions de ski alpin. Le club entendait bien préparer ses membres aux compétitions de slalom et de descente. Parmi les skieuses les plus célèbres du Penguin, mentionnons les jumelles Rhona et Rhoda Würtele.

Lire la suite: Le développement

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

François Massicotte
Comptable agréé de formation, mais skieur de conviction et de passion, François est prêt les 12 mois de l’année, quand on parle de ski ! Très actif dans la communauté ZoneSki depuis 2003, il est passionné par l’histoire du ski et les statistiques des stations de ski du Québec.