J’étais venu il y a près de 10 ans dans cette station régionale. À l’époque, le t-bar tombait souvent en panne, on sentait la station et ses bénévoles à bout de souffle. Les choses ont cependant bien changé depuis, surtout cette année! Le t-bar a été remplacé par un nouveau télésiège flambant neuf…

De marque Doppelmayr, fabriqué à St-Jérôme dans les Laurentides, cette remontée quadruple est identique à l’Éclipse de Stoneham, nous confie la directrice de la station, Maryse Paquette. Équipé d’un tapis d’embarquement, la remontée est paisible entre les arbres géants qu’on retrouve à la station.

Sur les 3,6 millions de $ nécessaires à son installation, la communauté du Mont Béchervaise a ramassé en socio-financement la somme de 320 000$. Le renouvellement des infrastructures donne un vent de fraicheur à la station qui, selon sa directrice, a vu augmenter les ventes d’abonnements de saison de près de 50%; ce qui est une très bonne nouvelle pour assurer la survie du centre de ski aidé par la municipalité de Gaspé.

La montagne est très plaisante à skier. Avec un dénivelé de 280 mètres, comptant 18 pistes, le Mont Béchervaise offre des défis pour tout type de skieur. Vous êtes ici dans une station de ski familiale et régionale, mais elle est loin d’être une petite station!

Les pistes damées offrent un très beau carving. Il y a moyen de se faire un chemin avec beaucoup de jonction de pistes. Certaines sont larges, d’autre sont faites à l’ancienne, beaucoup plus étroites. Nous avons d’ailleurs pu skier d’anciennes lignes de t-bar.

Certaines pistes n’étaient pas entièrement damé, il y avait donc moyen de skier de la poudreuse un peu partout.

Le versant arrière donne accès à une vue impressionnante.

Et pour les skieurs à la recherche de sensations fortes, ne manquez pas d’essayer le Mur!

Il est aussi appréciable de se perdre dans les différents sous-bois de la station. Certains sont plus intéressants que d’autres, mais dans notre cas, le 12 a retenu notre attention pour son étendue et l’espace entre les arbres, plus dégagé que d’autres sous-bois de la station.

De plus, longeant une piste damée et rappelant un peu un escalier, ce sous-bois semble idéal pour se familiariser avec la navigation entre les bosses et les arbres.

Le sous-bois 20 quant à lui offrait une configuration plus conventionnelle avec des arbres beaucoup plus rapprochés.

Le Mont Béchervaise surprend par sa grandeur et par ses possibilités de descentes. C’est quelque chose qui est presque impossible à remarquer en arrivant près la montagne. Visiter cette station donne l’occasion de se promener d’une piste à l’autre et de profiter du charme de l’endroit, qui est grandement sous-estimé!