Le ski avec un fil-neige a commencé sur le mont Shefford au tout début des années 1940, et après une pose à cause de la guerre, il a recommencé. J’ai trouvé des articles de journaux indiquant que du ski avec un fil-neige était encore disponible sur le mont Shefford de 1955 à 1961. Il m’a cependant été impossible de trouver à quel endroit était situé ce fil-neige.

En juin 1962, on a parlé pour la première fois de la possibilité qu’une station de ski ouvre sur le mont Shefford. La station Ski Shefford Valley a effectivement ouvert pour la première fois le 9 janvier 1963. Elle était située le long de la route 112, dans la région de Granby. Le dénivelé mentionné dans une autre publicité était de 500 pieds (152 mètres).

Comme le montre la publicité ci-dessous, dès le début, la station offrait du ski de nuit. Il y a eu du ski de nuit durant les vingt années suivantes, mais l’horaire a souvent changé. Le ski de nuit s’est terminé après l’hiver 1982-1983.

Le téléski était à 2 places, alors que le fil-neige avec agrès court, était beaucoup moins long. On peut le voir sur cette photo de 1966. Dans les années suivantes, le téléski sera allongé pour se rendre au nouveau sommet de la montagne. Des sources différentes mentionnent divers dénivelés, mais une estimation raisonnable donne un nouveau dénivelé de l’ordre de 750 pieds (229 mètres). Pour ce qui est du fil-neige, il sera remplacé par un téléski se rendant seulement à mi-montagne. Puis une deuxième arbalète se rendant au sommet sera ajoutée.

Sur la première photo, on voit le chalet à l’ouverture de la station. Quelques années plus tard, il avait été agrandi comme le montre la deuxième photo.

Les photos suivantes sont de 1966. On avait organisé une fête avec les enfants déguisés, et un repas barbecue sur la montagne. Cela demandait beaucoup de travail, car il fallait tout monter et tout redescendre. Mais le plaisir valait l’effort.

Comme le montrent ces 2 photos de 1975, quand la météo collaborait, cette station était populaire. Les skieurs venaient principalement de la grande région de Granby, mais plusieurs clubs de ski de la région de Montréal y venaient en autobus.

Ces deux photos datent de 1978. On peut y voir de bons skieurs de la station. Dans les années 70, pour les hommes, des skis de 200 à 210 cm de longueur, c’était la norme. Les skieurs d’aujourd’hui auraient besoin d’une sérieuse adaptation à leur style pour pouvoir skier avec de tels skis. Le comportement de ces skis était très différent des skis d’aujourd’hui.

Quand la station a ouvert ses portes en 1963, elle portait le nom de Ski Shefford Valley. Vers la fin des années 1970, le nom a été changé pour Mont Shefford. Voici 2 épinglettes de la station, et une épinglette utilisée par les moniteurs de l’école de ski.

En 1963, la station avait seulement 3 pistes, mais rapidement ce nombre a augmenté. Le nombre de pistes a continué d’augmenter pour finalement être de 44. De très nombreuses cartes des pistes ont existé, mais il est difficile de connaître l’année de leur publication. En voici deux qui sont représentatives des pistes de cette station.

Une station de ski est très tributaire de la météo, encore plus si la station ne fabrique pas de neige. On avait fait l’estimé que sans neige fabriquée, la station serait ouverte en moyenne une cinquantaine de jours par année. Avec de la neige fabriquée, le nombre de jours augmenterait à de 100 à 110 jours par année. La pire année de l’histoire de la station, celle-ci a été ouverte seulement 5 jours. Cette photo date de février 1981, et illustre bien la nécessité d’avoir de la neige fabriquée.

Ces photos sont de mars 1980, alors que les conditions pour le ski étaient très bonnes.

Les photos suivantes sont de 1985. Sur une photo, on peut voir les 3 arbalètes de la station. Sur une autre, on retrouve la piste entre les 2 arbalètes allant au sommet. Cette piste était nommée L’Astérisque, puis a porté le nom de La Centrale. On remarquera que le sommet est en bosses, ce qui était souvent le cas. Sur une autre photo, on peut voir les rouleaux qui servaient à travailler les pistes.

Durant toutes les années de son existence, la station a eu plusieurs propriétaires. Durant une période dans les années 1970 et 1980, il y avait des co-propriétaires. Parmi ceux-ci, il y avait Mme Claudette Fortin et M. Yvon Trottier. M. Trottier était aussi en charge de l’école de ski. On peut voir sur ces photos Mme Fortin, puis M. Trottier, et finalement Mme Lilianne Trottier, l’épouse de M. Trottier.

Les divers propriétaires de la station savaient depuis longtemps qu’il fallait de la neige artificielle et une remontée mécanique aérienne. Mais ils n’ont jamais réussi à obtenir de l’aide du gouvernement, contrairement à beaucoup d’autres stations de ski. À la fin des années 80, Mme Claudette Fortin était la propriétaire de la station, et elle a fait de gros effort pour avoir de l’aide gouvernementale, malheureusement toujours sans succès. Pour des raisons de santé, elle a mis en vente la station au début de 2001. N’ayant pas trouvé d’acheteur, elle a gardé la station fermée pour l’hiver 2001-2002.

La station a finalement été vendue et opérée par le nouveau propriétaire pour quelques années. La dernière année d’opération a été l’hiver 2006-2007. Voici quelques photos datant des années 2000, et qui montrent pourquoi la station était très appréciée par les skieurs qui préfèrent skier des pistes pas ou peu travaillées.

Suite à une inspection et à la surprise du nouveau propriétaire, le Ministère de l’Environnement a exigé l’installation d’un champ d’épuration. Comme son installation était compliquée, le coût était très élevé, et il devenait impossible de rentabiliser la station. Ce qui est triste, c’est qu’on était sur le point d’installer une chaise double.

Pour quelques années par la suite, le ski libre a été toléré, puis interdit, pour des raisons d’assurance. Sur Google, on peut encore très bien voir les pistes de cette station de ski.

Je remercie M. Bernard Trottier pour la photo aérienne du Mont Shefford, M. Yvon Trottier ainsi que son épouse Lilianne pour les photos des années 1966 à 1985, et M. François Massicotte pour les photos des années 2000.

Cet article fait partie de la section sur les stations de ski du Québec qui sont aujourd’hui fermées. Comme la grande difficulté d’un tel travail est de trouver des photos et de l’information sur ces stations, si vous détenez des perles concernant une station oubliée ou fermée et que vous souhaitez les partager avec l’auteur, vous êtes invité à communiquer avec lui par courriel afin de lui permettre d’ajouter de l’information à un dossier existant, ou d’inclure une autre station à cette section à l’adresse suivante: stations.fermees.qc@gmail.com