VOS SPORTS:
Publication partenaire

Owl’s Head, Des investissements payants, 1er février 2020

On a décidé d’entamer février à Owl’s Head en ce beau samedi, bien clément et tout de même un brin brumeux au sommet. Mais je vous rassure, le brouillard en haut n’a pas réduit notre plaisir de profiter de belles conditions de glisse dans la presque totalité du domaine skiable. D’ailleurs, ce brouillard s’est dissipé avant le repas du midi.


Contrairement à nos habitudes, nous sommes arrivés une 20e de minutes après l’ouverture des chaises et le stationnement était déjà un peu chargé; la course de niveau U12 pour la zone de l’Estrie avait lieu dans la piste Shady Lady, sous la chaise 3 Bleu expliquait en partie cette affluence matinale. Ces activités sportives attirent un grand nombre de parents et amis et tous n’occupent pas les pistes de ski car ils viennent voir leurs athlètes. L’achalandage était donc bien raisonnable toute la journée durant.


Si vous êtes sortis en ski ces dernières semaines, inutile de vous rapporter que la couverture de neige naturelle est un peu svelte. Je puis affirmer qu’Owl’s Head offre une superbe couverture et des conditions de glisse exceptionnelles. Avec 95% du domaine skiable ouvert, on n’a pas manqué de choix de pistes. C’est sans doute grâce aux investissements de plus de 10 $ millions en équipements de fabrication de neige ces deux dernières années, dont une portion du système qui est maintenant automatisée, que la station réussit à vous en donner amplement pour votre argent et votre temps.

On a grandement apprécié les pistes Kamikazee, Colorado et la Lake View (via la Couloir), certaines récemment alimentées en neige et travaillées pour la glisse. Ces pistes peuvent être mieux entretenues depuis deux ans avec deux nouvelles surfaceuses, dont une équipée d’un treuil qui permet justement l’entretien de pistes avec des pentes agressives. Pas étonnant que des écoles de glisse régionales (comme: Rod Roy) la choisissent pour leurs formations, en planche à neige notamment.


Dans la section de la nouvelle chaise du Lac, on note de nombreux chalets aux abords du lac et des pistes. Combien de montagnes de ski au Québec offrent un environnement aussi près d’un tel plan d’eau (le Lac Memphrémagog) vous permettant d’en profiter été comme hiver?

La restauration du chalet principal, complété l’an dernier, ajoute aussi à l’expérience mémorable signée Owl’s Head. De succulents repas y sont préparés par quelques nouveaux chefs grandement expérimentés, que ce soit à la cafétéria ou au bar dont l’atrium offre une magnifique vue sur la montagne.


Si vous vous demandez comment il se fait que Owl’s Head ait autant investi dans les récentes années, c’est que la montagne possède un potentiel indéniable; la direction a justement décidé d’en améliorer l’attrait en misant sur la modernisation des infrastructures et l’attrait touristique local voire régional. Ma lecture du succès de ces récents investissements me porte à croire que d’autres améliorations notables pourraient y voir le jour. Qu’attendez-vous pour aller en profiter?

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Frédéric Jean
Frédéric carbure à sortir des sentiers battus, ceux qui sont juste sous nos yeux. De son aveu, il faut parfois partir en expédition pour les apprécier! Il partage la passion de vivre son sport et ses loisirs intensément avec ceux qui aiment profiter de la nature et de la faune. Il prone que l’équilibre, c'est travailler fort et savoir jouer tout aussi fort!