La station de ski Owl’s Head est réputée pour faire la promotion de la tête de chouette, de sa vue imprenable sur le lac Memphrémagog, de ses abrupts soutenus et de son achalandage modéré; sans bien sûr oublier que la station offre des possibilités de remontées des plus colorées avec ses télésièges les plus anciens. 

En effet, jusqu’à une époque pas si lointaine, on identifiait les télésièges par leur couleur. Or, depuis le remplacement de certains télésièges, cette habitude tend à se perdre.  Notre objectif sera justement de faire un clin d’œil à cette époque en vous présentant chacun de ces remontées. Un merci tout spécial à Paul Giddings et David Maurer, dont la collaboration a augmenté le contenu textuel et imagé de ce reportage!

Les télésièges vintage

Pour débuter voici le télésiège double bleu, de marque Poma. Il a été installé en remplacement de l’ancien T-Bar qui permettait d’accéder à ce secteur de la station. Il survole la piste Shady Lady et est principalement utilisé par le club de compétition. Il permet aussi de skier un secteur intermédiaire sans être obligé de monter jusqu’au sommet. En effet, avec sa longueur de  670 mètres et sa dénivellation de 190 mètres il est localisé sur le flanc ouest de la station. Il est plutôt rapide et comporte des tapis de sièges récents. 

Voici la petite double rouge, de marque Samson, anciennement nommée Baby Chair. Elle est l’une des plus anciennes de la station, on peut l’apercevoir sur le plan des pentes de 1971. Elle a longtemps été la remontée pour les skieurs débutants. En effet, elle est plutôt courte avec une longueur de 335 mètres et une faible dénivellation de 50 mètres. Les skieurs l’apprécient pour sa vitesse modérée et sa faible hauteur. Par contre, le débarcadère plutôt pentu et obligeant un virage à gauche plutôt serré déplait à plusieurs. Parmi ses traits distinctifs, le bruit de son moteur particulier et l’allure frêle de ses pylônes. Depuis l’installation d’un petit télésiège quadruple de marque Borvig dans la piste voisine, la petite rouge ne sert plus et elle a été démontée au cours de l’été 2019.

Un petit télésiège quadruple usagé de marque Borvig a été installé en 2003 en remplacement du Baby Chair. Son installation a amené un élargissement  plutôt important de la piste Cindy’s Sleep. Parmi ses trais distinctifs, sa vitesse très très réduite, probablement l’un des télésièges les plus lents. Heureusement car il dessert le secteur pour débutants de la station.  Son débarcadère très doux plait grandement aux novices. Par contre, des tapis de sièges seraient requis, ses barres de bois rouges sont plutôt inconfortables lors de la remontée.  Sa longueur est de 375 mètres et sa dénivellation de 50 mètres.

Le télésiège double Panorama survole la piste du même nom. Il était nommé à l’époque la Chaise Rouge à cause de la couleur de ses barres de bois. De marque Muller, il s’agit du plus ancien télésiège de la station, datant de 1966. Il a été déplacé à cet endroit en 1987, il était auparavant à la place du télésiège quadruple débrayable du sommet. De nos jours, il sert seulement lors de journée de très grande affluence, afin de desservir plus efficacement le parc à neige. Il s’agit du seul télésiège à treillis métallique. Sa longueur est de 800 mètres tandis que sa dénivellation est de 140 mètres. Cet appareil sera démonté durant l’été 2020. 

De marque Heron, le télésiège double vert permet de de desservir le côté est de la station, partant du secteur débutant et se rendant au sommet, il est le plus long de tous. De sa base à son sommet on parcourt 1200 mètres et on grimpe 360 mètres de dénivellation. Il permet de survoler la spectaculaire piste Colorado. Même s’il n’est pas des plus rapides, il est plutôt confortable, son siège est recouvert d’une couche de styromousse. Par contre, il n’est qu’utilisé lors jours de très grande affluence durant la relâche scolaire ou lors d’un bris au télésiège quadruple débrayable du sommet. Depuis 1987, il n’a été utilisé que lors jours de très grande affluence durant la relâche scolaire ou lors d’un bris au télésiège quadruple débrayable du sommet. Cet appareil a été démonté durant l’été 2019. 

Voici le télésiège quadruple débrayable du Lac, acheté usagé de la station américaine Breckenridge (Colorado). Datant de 1981, il s’agit du plus ancien télésiège quadruple débrayable de marque Doppelmayr. Il a été installé à Owl’s Head en 2000, en remplacement de l’ancienne chaise orange. Sa longueur est de 1070 mètres et sa dénivellation de 240 mètres. Il dessert un secteur intermédiaire au bas de la montagne.  Ce télésiège a été démonté durant l’été 2020 et a été remplacé par un télésiège fixe quatre places. 

Les télésièges fantômes 

Le télésiège orange, de marque Poma, jadis situé à l’extrême droite de la piste Upward Trail. Il a été en fonction de 1975 à 1999 et il a été remplacé par le télésiège quadruple débrayable le Lac. Par sa couleur,  il était visible de très très loin. Il était relativement rapide mais pas des plus confortables car nous étions assis directement sur une planche de contre-plaqué. Il avait une longueur de 1070 mètres et une dénivellation de 240 mètres. Rendu au sommet, il fallait être un bon skieur pour en descendre car une rampe plutôt longue et abrupte nous attendait. Aujourd’hui il ne reste que quelques bases en béton sur lesquelles des canons à neige ont été installés.

Le télésiège double noir de marque Riblet desservait la piste la Chouette et a été remplacé en 2003 par le télésiège quadruple débrayable noir provenant de Blue Mountain Resort. Son dossier arrondi était très confortable et compensait le fait que nous étions assis directement sur une planche de contre-plaqué. Vers la fin de sa carrière il avait été repeint en vert foncé mais continuait à porter le nom de la chaise noire. C’était une remontée prévue pour débutants et cela tombait bien, car il n’était pas très rapide et sa rampe de descente ne terrorisait pas ceux qui apprenaient les rudiments du ski.  Fait à noter il, il s’agissait du seul télésiège à posséder sa gare motrice au sommet.  Il avait une longueur de 870 mètres et une dénivellation de 140 mètres.

Comme vous pouvez le constater, lorsqu’il est question de remontées mécaniques au mont Owl’s Head, on en voit de toutes les couleurs, formes et marques.  C’est ce qui contribue en bonne partie au cachet particulier de cette station généralement bien paisible où l’on est surpris de faire la file pour prendre un télésiège.