VOS SPORTS:
Publication partenaire

Station Gallix, en veux-tu de la neige, en v’là! 14 mars 2020

C’est ni plus ni moins que 60 cm qui se sont abattus sur la montagne et sur la région de Sept-Îles de vendredi soir à samedi. Les rues de la ville ont été paralysées pendant une partie de la nuit. À mon réveil vers 4 h 45 du matin, lorsque j’ai regardé à l’extérieur, je savais que j’allais vivre une grosse journée de ski. J’ai pris une heure pour déneiger ma voiture afin de me rendre à la station. Je voulais être des premiers à la montagne pour pouvoir exploiter le secteur hors-piste et par la suite être encore une fois dans les premiers pour l’ouverture du remonte-pente de la station.

 Secteur hors-piste
C’était ma première fois cette année dans le hors-piste ; j’étais donc accompagné de 3 amis habitués dans ce secteur. Il y avait beaucoup de neige et l’ascension tout au haut de la montagne nous a pris une heure, soit environ le double du temps qu’à la normale. Nous avons dû nous alterner assez souvent pour ouvrir la voie, mais le jeu en valait la chandelle ! À la première descente, on a compris que ce serait une journée épique. Il y avait tellement de neige. Il fallait prendre de la vitesse dans la partie du haut exposée au vent afin d’aller assez vite dans le secteur plus boisé pour pouvoir s’amuser à fond dans cette dompe de neige pas possible. J’ai fait 3 descentes pour tester différents passages que le secteur offre. C’était tout à fait superbe !

En station à l’ouverture de la remontée
La station a été en mesure d’ouvrir une heure plus tard, soit à 10 h, car il y avait vraiment trop de neige partout ! Toute l’équipe a accompli un travail colossal pour déneiger le tout et permettre aux amateurs de poudreuse de s’élancer afin de vivre une journée mémorable. Les premières descentes dans le secteur expert (1 et 2 losanges) dont la Patrouille, la Suicide et la Panique étaient tout à fait magiques tellement il y avait de la neige.

Mes coups de cœur de la journée
Cette journée m’a offerte quelques coups de cœur puisque j’avais des frissons à chaque descente. Le secteur hors-piste a été un moment fort tout comme les descentes en station. Je me disais que je vivais une journée dont j’allais me rappeler longtemps. Aujourd’hui avec tout ce qui se passe partout dans nos stations et dans le monde entier, je me sens privilégié d’avoir pu en profiter.

Après-ski
La station Gallix a ajouté une formule Après-ski tous les samedis depuis quelques semaines à 15 h. Beau Fiasco a donné une performance très appréciée grâce à leurs compositions et reprises qui ont animé le bar de la station.

C’est sûr qu’aujourd’hui, quand on a ramassé nos équipements et vidé nos casiers, j’avais un pincement au cœur. Voir la saison maintenant suspendue pour un moment, c’est difficile même si on en comprend très bien la raison. Il faut se dire qu’on aura eu la chance de savourer une journée mémorable, sûrement la meilleure de la saison… et peut-être à vie !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Keven Lavoie
Sportif polyvalent et grand passionné de plein-air, Keven a découvert le ski alpin il y a une dizaine années. Il aime particulièrement découvrir de nouvelles stations avec peu d'affluence pour pouvoir faire les premières traces, en famille ou entre amis, avec qui il apprécie partager sa nouvelle passion!