Nous sommes arrivés à la station récréotouristique Gallix vers 9h00, soit presqu’à l’ouverture. Première constatation en voyant la montagne… c’est assez « apic » ! Les pentes de la partie du bas de la montagne faisant face au chalet sont assez pentues !

On se prépare lentement dans le chalet après avoir discuté avec des préposés à l’accueil et d’autres personnes de la station. Toujours accueillant les centres en région. Il fait -16 °C, aucun vent et la neige commence à tomber doucement. Le calme avant la tempête… Plus la journée avançait, plus il neigeait et plus la température montait !

L’achalandage commence un peu plus tard, soit vers 11h00 où il y a des familles, de jeunes et moins jeunes. L’équipe de course est présente pour un entraînement. Il y avait une quinzaine de pistes d’ouvertes aujourd’hui sauf les doubles noirs dans la section ouest, soit la Fourchette, la Cuillère, la Panique et la Mitsou. La Suicide était ouverte avec quelques découverts. J’ai remarqué qu’il y avait peu de neige à certains endroits et que le fond était proche.

Nous avons skié toutes les autres pistes. Nous avons skié les pistes 6 (la Compétition), 7 (l’Escalier), 9 (J-A Normand) et la 10 (la Monahan). Cette dernière était au naturel avec une bonne couverture. La 9 et la 10, nos deux pistes préférées que nous avons skié à plusieurs reprises. La pente 8 (la Relance) possède un parc à neige.

Le damage des pistes est très bien et on y retrouve une bonne indication. Plusieurs pistes ont de petits vallons favorisant nos changements de vitesse, en particulier l’Escalier comme son nom l’indique !

J’ai particulièrement apprécié le panneau indicateur lumineux des pistes à l’embarquement du télésiège.

La station possède une pente école de bonne dimension et une section pour les glissades en tube. Il y a sept sentiers de raquette dont le plus long est de 6,7 km ! Il y a aussi sur place un parc pour enfant et une aire de jeux. Cinq pistes sont éclairées en soirée.

Dans le chalet, on retrouve une boutique de réparation et de location au sous-sol. J’ai discuté quelque peu avec Jean-Bernard, le préposé de cette boutique. Au rez-de-chaussée, on retrouve l’accueil et la grande salle pour se préparer. Au premier étage, c’est le casse-croûte avec comme spécialité les poutines au nom des pistes, comme la poutine suicide ! Parlant du chalet, j’ai entendu parlé d’un projet important de construction pour l’année prochaine, soit un nouveau chalet. Le personnel est accueillant et chaleureux.

Nous avons skié jusqu’en début d’après-midi afin de reprendre la route pour Baie-Comeau avant la tempête (Ti-Basse demain).

J’ai vraiment apprécié ma visite à la station récréotouristique Gallix !

Bon ski !