VOS SPORTS:
Publication partenaire

Station Plein Air de Saint-Pacôme

La station était située sur la rue Caron, directement dans la ville de Saint-Pacôme, comme le montre la photo. On pouvait très bien la voir de l’autoroute 20.

La station a ouvert en 1962 sous le nom de Station Côte-des-Chats, qui est le nom de l’endroit où était située la station.

Avec son dénivelé de 150 mètres, ses 12 pistes dont 7 pour le ski de soir, et 2 T-Bar, la station a été appréciée pendant 50 ans par les skieurs. La municipalité de Saint-Pacôme se voulant la capitale du roman policier, cela se reflète dans le nom de plusieurs des pistes, comme Le Saint, Arsène Lupin, Perry Mason, Hercule Poirot ou Sherlock Holmes.

Mais avec le vieillissement de la population de la région, il n’y avait plus un nombre suffisant de skieurs pour justifier l’important investissement que l’on devait faire pour remplacer les remontées mécaniques. La municipalité, qui était alors propriétaire de la station, a donc décidé à la fin de la saison 2013 – 2014 de fermer la station.

Depuis cette date, de nombreuses propositions ont été étudiées, mais aucune impliquant la réouverture de la station de ski n’a été jugée possible. La municipalité aimerait créer un centre de loisirs et de culture en utilisant le chalet et les terrains de la station.

On étudie actuellement la possibilité de transformer le chalet en bibliothèque, et pour décembre 2019, d’offrir à nouveau des glissades sur tubes avec une petite remontée mécanique.

J’ai eu la chance de skier la station peu de temps avant sa fermeture. C’était une très belle station régionale. Au sommet, on retrouvait le belvédère de la croix, et on avait une belle vue sur le fleuve Saint-Laurent.

Il y avait une variété de pistes et certaines avaient une bonne inclinaison. De plus, de nombreuses activités s’y tenaient durant la saison de ski. La fermeture de cette station est définitivement une perte pour les skieurs de la région.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jacques Poulin
Skieur depuis plus de 50 ans, il a toujours aimé découvrir de nouvelles stations, ayant skié dans plus de 100 stations au Québec, dans l’Ouest canadien et en Nouvelle-Angleterre. Aujourd’hui, il préfère descendre en ligne de pente les pistes damées, mais il ne dira pas non à un peu de poudreuse!