VOS SPORTS:
Publication partenaire

Suivez le guide à Owl’s Head

4 février 2015 | Chronique, par David Maurer
Photos David Maurer et Isabelle Boyer

Parmi les quatre stations de ski d’importance dans les Cantons de l’Est, Owl’s Head est de loin la station la moins connue et avec le plus faible achalandage. Et ce n’est qu’une des raisons pourquoi j’aime autant cette montagne… Mon expérience avec Owl’s Head remonte à près de 25 ans. C’est ici que j’ai réellement appris à me dépasser en ski. Ayant fait partie de l’équipe de course de la station, j’ai skié cette montagne chaque samedi, chaque dimanche, et chaque jour de congé de mon adolescence, sous le soleil, la neige, la pluie, le froid intense… Et comme mes parents ont une propriété sur place depuis tout ce temps, je continue à visiter ce centre de ski régulièrement. J’aime:l’attente presque toujours nulle aux remonte-pentes, le panorama époustouflant qu’on peut contempler avec la vue des montagnes et du lac Memphrémagog, et surtout, j’aime skier les pentes abruptes et les petites cachettes que j’ai découvert avec les années.

Bien évidemment, au skieur qui découvrira cette station, je lui conseille d’arriver tôt pour bien profiter de la journée. Comme dans toute station de ski, les conditions de glisse sont à leur apogée le matin et se détériorent parfois rapidement.  Bien sûr, je dirais aussi d’essayer de faire l’expérience de toutes les pistes et de différentes façons, mais je vais ici vous proposer cinq descentes à ne pas manquer pour vivre Owl’s Head au maximum!

1. « Lilly’s Leap »

Je vous conseille de débuter votre matinée par cette piste classique.  Sa longueur, ses multiples courbes et changements de degré de pente, sans compter la vue panoramique qu’elle offre font que c’est la piste la plus populaire de la station.  Commencez par cette piste en avant-midi car elle est du côté Est de la montagne, donc l’ensoleillement de cette piste est à son comble le matin.

2. Une descente combo de « Korman’s Dive » suivi de « Fleur de lys » et « Outside Edge »

Cette combinaison de pistes vous offrira une descente un peu plus dynamique en commençant dans l’abrupt du sommet sur « Korman’s Dive » qui selon les saisons peut contenir de belles grosses bosses ou non. Dirigez-vous ensuite vers la « Fleur de lys » qui est une piste tranquille, mais qui donne accès à « Outside Edge » dans son intégralité. Cette dernière est une piste souvent oubliée par la masse. Tant pis… C’est une piste de neige naturelle qui n’est jamais travaillée mécaniquement, donc attendez-vous à une neige plus molle, des bosses dispersées et quelques obstacles qui rendront votre descente plus croustillante. Notez que si vous n’avez pas aimé la « Fleur de lys » ou la première partie de « Outside Edge », vous pouvez passer par la « Standard » suivi du premier abrupt de « Shady Lady » pour vous rendre à la deuxième section de « Outside Edge », une alternative plus qu’agréable.

3. Sous-bois « Ponsoon »

Il est temps d’aller jouer dans le bois. Heureusement, le sous-bois Ponsoon vous offre beaucoup de bois!  Avec deux entrées officielles distinctes qui exposent de multiples défis et un choix de lignes très variées, le sous-bois Ponsoon est certainement le sous-bois le plus large des Cantons de l’Est! Ne passez surtout pas deux fois au même endroit! Par contre, restez à l’affut pendant votre descente puisqu’on retrouve souvent quelques roches exposées par le passage des skieurs et planchistes, ainsi que quelques branches d’arbres mesquines couchées au sol.

4. « Newport Express »

Une autre piste de neige naturelle qui n’est pas travaillée mécaniquement, cette piste est trop accidentée pour que la machinerie passe par là! Si vous êtes du genre à avoir horreur de l’idée de potentiellement skier par-dessus une roche, le haut de cette piste n’est peut-être pas pour vous, à moins d’une saison riche en neige au sol.  Mais si vous avez un petit côté aventureux, la « Newport Express » ne vous laissera pas indifférent et vous la dévalerez probablement plus d’une fois! Située à mi-montagne, on peut s’y rendre de plusieurs façons. Un combo que j’aime bien pour m’y rendre est de descendre à bonne vitesse dans la « Kamikaze » et couper vers le « Vestibule » avant de se retrouver dans cette piste unique.

5. « Upward Trail »

Vos cuisses commencent à demander un certain répit en après-midi. C’est alors le temps d’aller faire des virages à bonne vitesse dans la pente modérée de la « Upward trail ».  Cette piste est toute indiquée pour de grands virages puisqu’elle est très large et n’a pas de surprises, on voit loin devant pendant toute la descente. Prenez le temps de contempler le lac devant vous avant de vous y élancer, le point de vue est magnifique!  Pendant que vous êtes dans cette piste, vous pouvez toujours faire une petite excursion dans le sous-bois « Les Falaises » à votre gauche, une descente intéressante, mais ce sous-bois comporte également des branches d’arbres dangereuses couchées au sol, alors naviguez avec précaution si le couvert neigeux n’est pas trop généreux.

Bien sûr, cette liste de 5 suggestions personnelles n’enlève pas le mérite des autres pistes et sous-bois, et ne constitue pas nécessairement une de mes journées typiques à la station non plus!  Vos préférences vous amèneront peut-être à skier la « Colorado » ou d’autres pistes de multiples fois alors que je n’en ai pas parlé, même si j’avais pu… Mais peu importe, votre première visite à Owl’s Head ne vous laissera pas indifférent et vous risquez d’y revenir!

Cette visite guidée fait partie de la série « Suivez le guide », réalisée par les chroniqueurs de ZoneSki. Tous les textes sont disponibles sur la page de la série!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/zone.ski/public/wp-content/themes/uniqmag-premium-theme/includes/single/post-tags.php on line 10

À PROPOS DE L'AUTEUR

David Maurer
Actif depuis plusieurs années dans le monde du ski au Québec, David est propulsé par une énergie infaillible (exception faite des matins sans poudreuse). Toujours prêt à aider ses semblables, David partage ses connaissances à tout va! Vous le verrez peut-être devant une caméra, en train d'expliquer comment atterrir en bas d'un rocher sans se casser la margoulette!