VOS SPORTS:
Publication partenaire

Suivez le guide au Mont-Orignal

12 février 2016 | Chronique, par David Lachance
Photos G. Fortin, D. Lachance et M-M Gagnon

Le Mont-Orignal et moi, ça fait un bon moment que ça dure. En fait, c’est une des premières montagnes que j’ai skié. Étant natif de la rive-sud de Québec, visiter cet endroit a toujours fait partie de nos habitudes. C’était une des stations favorites de mon paternel, avec qui j’ai appris à aimer ce sport qui m’anime autant encore aujourd’hui. La station a évolué et bien des choses ont changé avec le temps. La montagne, qui est maintenant opérée en coopérative, demeure un incontournable dans la région de Chaudière-Appalaches.

1) Mitch et la pépinière à champions

Ici comme dans quelques autres montagnes, les champions en herbe ont la chance d’avoir une bonne dose de motivation. Depuis quelques années, une des leurs tente de laisser sa marque parmi l’élite mondiale: Marie-Michèle Gagnon est une fierté locale! La coureuse qui a fait sa place sur le circuit international depuis 2008, est une fille du coin, originaire de Lac-Etchemin. Ses premières traces se sont dessinées ici, sur les pentes du Mont Orignal. Grâce à de nombreuses photos et à la piste numéro 15, l’icône demeure omniprésente. Vous aurez compris que cette pente, particulièrement abrupte dans ses premiers mètres, a été nommée en l’honneur de l’athlète. La piste est, selon moi, la signature de la station. Sensations fortes garantie. Ce n’est pas tout! Mitch est aussi la muse qui a inspiré le logo de l’équipe de ski junior locale.

2) Une expérience variée

Inutile de mentionner que l’endroit accueille autant les skieurs que les planchistes. Tandis que certaines stations sont plutôt sévères quant aux méthodes de glisse, ici, il est possible de faire du snowscoot! Cette espèce de trottinette des neiges permet au plus audacieux de dévaler les pentes d’une manière un peu moins orthodoxe. Cette discipline gagne lentement en popularité. L’expérience ne s’arrête pas là: on trouve aussi un impressionnant réseau de plus de 40km de sentiers de raquette. Des sentiers de ski de fond sont aussi disponibles ainsi que des glissades sur chambre à air. De quoi plaire à tous les amateurs de sports d’hiver!

3) Au sommet en un rien de temps

Au début des années 1990, le mont Orignal a remplacé sa remontée principale par un des premiers débrayable à 6 places au monde. À cette époque, le “World Wide Web” en était aussi à ses premiers balbutiements. Imaginez la rondeur de mes yeux de jeune adolescent à la vue de cet objet qui semblait tout à fait irréel! Les amoureux du détail seront heureux d’apprendre que le 6 places est fabriqué par la compagnie autrichienne Doppelmayr. Sa longueur est de 1036 mètres et qu’il peut transporter plus de 2400 personnes à l’heure. Pas mal pour un truc qui a aujourd’hui 25 ans ! Bien que plutôt populaire en Europe, ce type de remontée n’est vraiment pas monnaie courante au Québec. Pour le moment, seule la remontée hybride du Mont Orford s’y apparente.

4) Le Mont qui déplace les foules

Les gens du coin n’ont vraiment aucune raison de ne pas profiter de la place. Deux circuits de ski-bus sont offerts. Ils transportent les adeptes de la rive-sud ainsi que de la Beauce. À quelques exceptions près, le service est offert à tous les weekends. Comme si ce n’était pas suffisant, les activités villes et villages permettent aux gens des municipalités avoisinantes de profiter de la saison froide à petit prix. Toujours agréable de ne devoir trop délier les cordons de la bourse pour aller skier!

5-  Du plaisir pour tous les calibres

L’endroit en est un de choix pour initier grands et petits aux sports de glisse. La piste “3 – Passe-Partout” est desservie par une remontée mécanique de type “Poma”. Elle permet aux novices de s’initier aux sports de glisse et d’enfiler les descentes en gardant les pieds bien au sol. Les plus habiles ne resteront pas sur leur appétit. Sur les 23 pistes disponibles, plus de la moitié sont classés « difficiles ». La “15 – Marie-Michelle Gagnon” est une incontournable. Essayez aussi la “20 – St-Odilon”. La vue est à couper le souffle. Étroite et sinueuse, la neige a tendance à s’y accumuler en bord de piste. Si les accumulations sont suffisantes, la “19 – Ste-Germaine” vous demandera un petit effort de montée pour y accéder, mais la descente dans la neige naturelle en vaut le coup! Invitant, n’est-ce pas?

6 – Un petit extra…

J’ajoute un dernier point. Bien que je sois totalement en accord avec le propos, il n’est pas de moi. Quand on m’a confié le mandat d’écrire cet article, je n’ai pas pu m’empêcher de demander à Marie-Michèle Gagnon quel était son propre coup de coeur. Alors voilà :

“ Mon coup de coeur au Mont-Orignal est la vue du coucher de soleil du sommet de la montagne ! Que ce soit aperçu à la fin d’une journée de ski ou après la montée de montagne en raquette l’hiver ou hiking l’été ! ” -Marie-Michelle Gagnon

Le Mont-Orignal, c’est cette extrusion rocheuse qui gît à travers les champs de Bellechasse, c’est cet endroit si chaleureux qui sait si bien réunir les gens. Évidemment, ça ne se limite pas à cette brève présentation. Plusieurs autres éléments seraient dignes de mention. J’y ai vécu tant de bons moments que la liste pourrait être beaucoup plus longue! La meilleure manière de forger votre propre guide et de venir tenter l’expérience… et vous m’y croiserez peut-être!

Cette visite guidée fait partie de la série « Suivez le guide », réalisée par les chroniqueurs de ZoneSki. Tous les textes sont disponibles sur la page de la série!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

David Lachance
David est d'abord un spécialiste de la vidéo, de l'image et des technologies télévisuelles qui s'y rattachent. Jadis instructeur, patrouilleur et technicien d'atelier, ces expériences lui ont permis de bien maîtriser les différentes facettes du monde du ski. Aujourd'hui, c'est plus de 25 ans de passion sur les pentes qu'il exprime à travers les chroniques qu'il rédige.