Publication partenaire

Transaction historique à Val-David: Vallée Bleue change de mains!

16 novembre 2018 | Reportage, par Geneviève Larivière
Photo Geneviève Larivière

C’était un secret plus ou moins gardé depuis quelques années: la station préférée des familles de Val-David était à vendre de manière informelle. Propriétaires de Vallée Bleue depuis sa création en 1963, Manfred et Karen Lingat ont trouvé l’âme soeur à qui passer le flambeau et depuis la saison 2017-18, la relève est déjà en place pour permettre un transfert des connaissances et une familiarisation en douceur avec l’équipe d’employés. Les nouveaux propriétaires et gestionnaires de l’endroit sont un couple déjà bien connu de l’industrie du ski: Isabelle Emond et Luc Beaujean. Débordant de dynamisme et d’enthousiasme, les plans sont nombreux pour le duo d’acquéreurs qui souhaite orienter davantage les opérations vers une station 4 saisons.

Une page d’histoire

Pour les skieurs habitués de l’endroit, le changement de mains représente un nouveau chapitre dans un même livre d’histoire: la station de taille modeste demeurera une destination privilégiée pour les familles et débutants cherchant un environnement sans stress pour s’adonner aux plaisirs de la glisse en toute sécurité. Les projets de développement que le duo Emond-Beaujean a en tête sont alignés avec le désir maintenir l’endroit tel qu’il est et de préserver son identité.

La transaction, officialisée le 15 novembre selon le communiqué, semble avoir été menée rondement. Les deux parties, déjà en contact depuis plusieurs mois, ont réglé le tout en un laps de temps relativement court, faisant de ce changement de propriétaires une passation assez unique dans le monde du ski: depuis le rachat du Mont SUTTON par un groupe d’investisseurs en 2016, 2017 a vu Tremblant changer de propriétaire (rachat de la station d’Intrawest par Alterra Mountain Company) et Owl’s Head a également fait l’objet d’un rachat par un groupe d’investisseurs plus tôt en 2018*.

Le rachat de Vallée Bleue par un couple dans la quarantaine est donc particulier de par la nature de la transaction: la compagnie familiale, fondée en 1963 et n’ayant eu aucun autre propriétaire, devient maintenant possession d’une autre famille amoureuse de l’endroit. Pour les Lingat, il allait de soi que la vente de leur bijou devait se faire à quelqu’un qui partagerait leurs valeurs et intérêts. « Nous avons totalement confiance. Ils sauront préserver l’authenticité, le charme et l’ADN de la montagne et la feront grandir en ayant à cœur l’intérêt de la communauté, employés et clients », a confié Manfred Lingat lors de l’émission du communiqué de presse.

Isabelle et Luc: qui sont-ils?

Couple professionnel et dans la vie, Isabelle et Luc sont les parents d’un garçon de quatre ans, déjà à l’aise sur des spatules. Connaissant bien l’environnement de Vallée Bleue, Isabelle Emond peut se vanter d’avoir fait ses premières marques professionnelles dans la modeste station à la fin des années 1980, à l’ère où les stations de ski étaient encore bien plus nombreuses au Québec. Jouissant d’une réputation impeccable concernant les programmes de la relève, l’enseignement du ski, la gestion et la direction d’une école de glisse, d’une boutique, d’un atelier et d’un centre de location, Isabelle a acquis son expérience au fil des années à Bromont, au Mont SUTTON, mais aussi en Nouvelle-Zélande, où elle a habité près de dix ans.

De son côté, Luc Beaujean occupait lui aussi un poste de directeur au Mont SUTTON avant de décider de se lancer dans l’aventure de l’achat de Vallée Bleue: il était responsable de toute la restauration de la station, incluant les restaurants de montagne. Son profil de gestionnaire s’est également développé grâce à son séjour dans les stations de l’ouest canadien, ainsi qu’en tant que propriétaire du Tartinizza, une restaurant fort apprécié de la faune locale à Sutton qu’il a revendu depuis.

Vision du futur

Pour Isabelle et Luc, pas question de balayer le passé de la station du revers de la main: l’histoire de la montagne est partie prenante de son identité et les projets de développement que les nouveaux acquéreurs ont en tête représentent une augmentation de l’offre de produits et services s’inscrivant dans une suite logique complétant l’offre actuelle. « Ayant à cœur notre clientèle actuelle, le développement d’un nouveau noyau de clients autant que de répondre aux besoins des familles des générations à venir, l’ouverture vers le futur est incontournable pour nous » précise Isabelle.

La transaction, dont le montant n’a pas été révélé, fait partie des changements majeurs à survenir dans l’industrie du ski du Québec pour la saison 2018-19. Les annonces habituelles de nouvelles remontées mécaniques, d’ajout de pistes et de rénovation de chalets se faisant plutôt en septembre et octobre, l’annonce de cette transaction survient donc à un moment où les premiers flocons ont déjà recouvert bon nombre de pistes à travers la province… à ce sujet, Isabelle et Luc prévoient accueillir les premiers skieurs de la saison sur leurs pentes à partir du 25 novembre. C’est un rendez-vous!

*Modification après publication de l’article pour corriger un oubli de l’auteur

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Geneviève Larivière
Diplômée en communications et en géographie (Université Laval), Geneviève est avant tout photographe. Sa facilité pour la rédaction de textes l'a menée directement au photojournalisme. Sur les pistes de ski, elle conjugue ses passions pour la photo et les sports de glisse, toujours en quête du cliché du jour.