Ça y est… vous venez de réserver votre prochain voyage de ski dans l’Ouest canadien, américain ou peut-être même  outre-mer! Tout est réglé: la destination a été choisie méticuleusement, l’hôtel a été sélectionné, vos billets d’avion sont achetés, et… et les skis? Vous les apportez ou vous les louez sur place? Économiserez-vous autant que prévu en apportant vos skis en avion? Comment planifier et préparer le transport de vos skis en avion, jusqu’à la station? Quels sont les avantages à louer vos skis à destination? Nos chroniqueurs David et Brigitte répondent à ces questions pour vous!

Réglons d’abord une chose: les vêtements. Avec les températures imprévisibles, on vous suggère les multicouches, un genre de coquille et isolant en duvet ou Primaloft©. Partez dans l’avion avec votre manteau de ski, ce sera moins lourd dans vos bagages et vous aurez plus de place pour autre chose.

Des couches de bases en mérinos et des bas en mérinos peuvent être portés plus qu’une journée, ce qui réduit encore le poids des bagages. Une paire de lunettes dotée de lentilles interchangeables, une pour le gros soleil (important vu l’exposition plus intense aux rayons en altitude) et l’autre pour les jours plus nuageux ou brumeux est fortement recommandée. Une paire de gants ou de mitaines sont généralement suffisants pour faire face à diverses conditions de température. Assurez-vous d’apporter votre crème solaire habituelle, ces fournitures sont généralement beaucoup plus dispendieuses en station.

Maintenant, l’équipement: pour les bottes, certains skieurs préfèrent les transporter en cabine car en cas de perte ou retard des bagages cet élément est difficilement remplaçable vu l’aspect confort qui est si important. Attention, si les bottes sont équipées d’un système chauffant, assurez-vous d’avoir vérifié l’interface avec le système électrique du pays visité s’il n’est pas en Amérique du Nord. Il serait bien déplaisant d’endommager votre système en le grillant sur un réseau non compatible. Pensez à voyager avec des bottes d’hiver pour vous promener dans le village alpin, et une paire de chaussures confortables pour passer vos soirées à l’hôtel ou en boite! Si vos skis se prêtent aux conditions prévues sur place c’est bien, mais… là repose toute la recherche que vous devez faire, selon la destination choisie.

Quelle est l’option la moins dispendieuse?

Option 1 : Vous louez des skis à destination

Prenons l’exemple d’un skieur qui part en voyage de ski pendant la semaine de relâche de mars 2019 et qui prévoit faire cinq journées de ski. Notre skieur louera des skis de catégorie “performance/premium”, par exemple, des Volkl Racetiger pour slalom ou slalom géant. Il apportera son casque et ses propres bottes de ski dans sa valise.

Le tableau comparatif suivant indique les coûts de location de skis (bâtons inclus) pour trois destinations populaires, d’envergure similaire, dans trois pays différents:

Références : http://rentskis.com et http://www.dorsaz-sport.ch (prix affichés pour la saison 2019)

Option 2 : Vous apportez vos skis en avion

Si le même skieur décide plutôt d’apporter ses propres skis, il devra acquitter des frais pour:

  1. 1.l’achat d’un sac de skis adapté au transport aérien. Le coût moyen de l’achat d’un sac de skis est d’environ 250 CAD (taxes incluses).
  2. 2.l’enregistrement du sac de skis auprès de la compagnie aérienne, comme 2e bagage en soute. Voir tableau comparatif ci-dessous.
Référence : http://www.aircanada.com (prix 2019)

À première vue, la destination choisie semble influencer énormément de choix de louer ou d’apporter vos skis. Cependant, il faut aussi tenir compte de deux détails qui rendent l’option d’apporter votre équipement plus intéressante.

  1. Selon de modèle de sac de skis, il est souvent possible d’insérer deux paires de skis dans un seul sac. Si vous êtes deux skieurs voyageant ensemble, vous économiserez donc le prix de deux locations.
  2. Le coût du sac peut évidemment être amorti sur plus d’un voyage de ski. Incidemment, plus vous voyagerez avec, plus vous économiserez.

Bien choisir et utiliser votre sac de skis

D’abord et avant tout, votre sac de skis doit être muni des roulettes. C’est absolument essentiel pour naviguer aisément avec l’ensemble de vos bagages dans les aéroports, mais également très utile pour vos transferts en train, en autobus, ou en voiture. Pensez également à utiliser une sangle réglable à bagage pour accrocher à la remorque de votre valise régulière, votre sac de skis… vous ferez ainsi d’une pierre deux coups.

Même en utilisant un sac de skis qui peut contenir deux paires de skis et deux paires de bâtons, dans bien des cas il vous restera un peu d’espace supplémentaire pour ajouter une paire de bottes, un casque ou des vêtements. À l’aéroport, votre sac de skis est considéré comme n’importe quel autre bagage, donc aussi bien maximiser ce que vous mettez à l’intérieur. N’oubliez pas de vérifier le poids total du sac, car s’il est supérieur à 23 kg (50 lb), les compagnies aériennes imposent des frais d’excédent de poids (comme pour n’importe quel bagage).

Résumé :

  1. Procurez-vous un sac de skis avec des roulettes.
  2. Utilisez une sangle réglable à bagage pour remorquer votre sac de skis avec votre valise.
  3. Privilégiez un sac de skis logeant deux paires de skis (avec les bâtons).
  4. Utilisez l’espace excédentaire du sac pour y loger des vêtements ou accessoires.

Les avantages à considérer si vous louez vos skis à la station.

Louer ses skis à destination, c’est en quelque sorte profiter d’un service “5 étoiles”. À cet égard, rien ne rivalise vraiment avec cette option. Si vous louez vos skis à la station, prévoyez passer à la boutique de location la journée qui précédera votre première journée de glisse, afin de prendre le temps de récupérer vos skis et de faire ajuster les fixations avec vos bottes.

Familiarisez-vous avec les lieux et les services offerts. Vous y découvrirez probablement des casiers intérieurs pour y laisser votre équipement pendant toute la durée de la location. Vos skis loués seront évidemment en parfaites conditions… souvent on vous offrira un modèle dernier cri de l’année. Si pendant votre semaine de ski, les conditions de glisse changent, rappelez-vous que vous louez le privilège d’utiliser pratiquement n’importe quelle paire de skis, pour vous adapter au gré des journées et des aléas de la météo. Un avantage à considérer dans toute la réflexion… Bon voyage!