Ce petit palmarès va réveiller la chèvre de montagne en vous! Bien sûr, quand on pense au ski de bosses, il se forme dans notre esprit l’image des descentes aux obstacles parfaits, où les plus habiles alignent les sauts tandis que le reste des mortels tente tant bien que mal de survivre sans débouler jusqu’en bas. Mais au-delà des bosses parfaites sculptées par l’homme, certaines pistes se transforment en champ de bosses et en obstacles naturels dès que la neige se pointe. On vous propose un palmarès des dix pistes à bosses ou à l’état naturel qui font partie de mes coups cœurs au Québec. Ce ne sont pas nécessairement les pistes les plus grosses ou les plus techniques, ce sont des pistes qui nous font vibrer et qu’on aime refaire à chaque visite en station. Suivez-nous!

10. La Jean-Luc Brassard au Mont Olympia. Lorsque cette piste est laissée à l’état naturel, elle devient un véritable terrain jeu avec son dénivelé accidenté !

9. La Dufour au Massif de Charlevoix. Voilà une belle piste à bosses d’une bonne longueur qui vient solliciter notre endurance tout en nous récompensant d’un panorama à couper le souffle !

8. La Trottoir au Mont Garceau. Étroite, accidentée et bien en bosses, cette piste nous permet amplement de nous dépasser !

7. La Tourmente au Mont Ste-Anne. Ce n’est pas la plus longue, la plus grosse ou la plus pentue, mais c’est l’un des endroits où je me suis le plus amusé dans cette station. La piste lorsqu’ouverte, offre un terrain des plus irréguliers nous permettant d’affronter quelques obstacles naturels.

6. L’intrépide au Mont Orford. L’inclinaison du terrain, combinée aux obstacles en font une piste de choix pour les amateurs de pistes naturelles.

5. La Windigo au Mont Tremblant. Longue, large, parsemée de gros sapins, cette piste devient rapidement un immense champ de bosses sculptées par le passage des nombreux skieurs et planchistes. Un incontournable des premières journées du printemps.

4. L’Émérentienne au Mont Grand Fonds. Une des très belles pistes à bosses au Québec. D’une longueur de plus de 1.7km elle saura rassasier les plus fervents amateurs de bosses !

3. La Pirouette à La Réserve. Comment oublier une première descente dans cette piste mythique. Les papillons dans l’estomac sont assurés ! Sa conception accidentée est unique telle une chute étagée !

2. La Contour au Mont Orford. Tel le cheval sauvage galopant à toute vitesse, cette piste ne se laisse pas apprivoiser facilement. Une descente dans un terrain aux mille facettes dans une pente constante. Cette piste est devenue l’une de mes favorites au fil de mes visites au Mont Orford.

1. L’Écore au Massif de Charlevoix. Une pente à bosses qui en impose de par sa longueur et surtout de par sa dénivellation importante. De plus, la vue sur le fleuve et les montagnes nous laisse l’impression d’être plongé dans une carte postale. Même les plus aguerris ressentiront les effets de la descente envahir leur jambes !