VOS SPORTS:
Publication partenaire

Choisir un nouveau ski: des repères de base pour l’acheteur

7 janvier 2020 | Conseils, par Brigitte Trottier
Photo Jacques Boissinot

Vous avez fait une sortie d’initiation (voire deux, ou trois!) et vous avez tellement la piqure que vous songez à acquérir un équipement de ski ? Vous êtes un skieur confirmé mais vous avez décidément besoin de mettre à jour votre équipement qui commence à date? Évitez les pièges impulsifs et soyez prêt à faire un choix judicieux selon vos besoins, vos moyens et vos attentes. Voici quelques conseils qui vous aideront à vous y retrouver!

Procédez d’abord à l’inventaire de votre équipement et identifiez les articles qui doivent être remplacés. Sachez qu’on compte la durée de vie d’un ski en terme de jours de ski. Généralement, on compte maintenir la performance d’un ski à un niveau acceptable sur 150 jours d’utilisation. Bien des facteurs peuvent altérer cette durée: le type d’usage, l’entreposage estival, l’entretien régulier (on suggère aux 10 sorties) et leur mode de transport (sur le toit de votre voiture ou dans le coffre, par exemple). L’entretien ne fait pas que prolonger la durée de vie, il permet surtout de profiter au maximum des capacités de glisse et prises des carres en conditions de neige ferme.

Une fois que vous avez bien ciblé le matériel que vous avez besoin d’acquérir, une visite dans une boutique spécialisée s’impose. Voici quelques conseils afin d’orienter votre magasinage une fois sur place. Lorsque vous rencontrerez un conseiller professionnel, il voudra en connaitre le plus possible sur ce qui vous allume afin de bien orienter vos décisions. Voici quelque questions auxquelles vous aurez à répondre: 

  • Quel niveau de skieur êtes-vous? Si vous songez à progresser, vers quel niveau vous dirigez-vous? Soyez prêt à répondre à cette question tôt dans la discussion.
  • Quelle est votre ou quelles sont vos montagnes de prédilection?
  • Quel type de descente vous plait particulièrement? Êtes-vous un skieur de piste, de sous-bois, de bosses, tout terrain, de randonnée alpine ou un amalgame de plusieurs? Sur quel type de pente êtes-vous à l’aise?
  • Quelles conditions de ski vous plaisent ou déplaisent? Sortez-vous seulement les jours de poudreuse, ou bien si vous êtes moins sélectif afin de maximiser un abonnement annuel?
  • Quel usage faites-vous de votre équipement? Êtes-vous un skieur de weekend occasionnel, religieux (pas seulement le dimanche, mais tous les weekends?), planifiez-vous des voyages de ski?
  • Votre voyage nécessite-t-il un ski particulier?Si oui, est-ce plus utile de songer à la location ou à l’achat d’un nouveau ski? (À ce sujet, sachez que des économies de transport peuvent être intéressantes si vous louez à destination. En plus, la location vous donnera peut-être l’occasion d’essayer divers skis et il sera possible de mieux définir une acquisition ultérieure.)
  • Quel est votre gabarit? Sachez que votre poids, grandeur, âge et condition physique joueront un rôle sur le type de skis ou de bottes qui devraient répondre à vos besoins.

Photo Head

Outre la longueur qui sera déterminée notamment en fonction de votre stature, la seconde dimension importante d’un ski est sa largeur, calculée en millimètres, au patin (sous la botte, à la hauteur de la fixation). Les mesures suivantes sont les grandes catégories mais selon les caractéristiques complètes (ligne de cote, construction) un ski peut être à cheval entre deux catégories.

• Les skis minces, ayant entre 68 et 86mm au patin, seront mieux conçus pour le ski de piste. Plus il y a de différence entre la largeur à la spatule/talon (la fameuse ligne de cote, ou sidecut) et sous le pied, plus on parle d’un petit rayon. On considère que les skis à court rayon sont mieux adaptés aux virages plus courts. L’inverse tient pour des skis avec une moins grande différence, donc à rayon plus grand, pour des virages plus longs.

• Les plus larges, entre 80 et 95mm, seront plus polyvalents. On retrouve souvent dans cette catégorie des skis qui peuvent très bien servir sur la piste ou tout-terrain.

• Les très grandes largeurs, au-delà de 90mm, souvent appelés freeride, seront mieux adaptés pour des conditions de neige non travaillée, comme des terrains avec relief varié, sous-bois et de la poudreuse.

• Les skis de plus de 100mm sont plus pertinents pour les conditions de poudreuse abondante, ceux-ci permettent de mieux flotter sur la neige fraîche et apportent un plaisir fou! Par contre, ils ne sont généralement pas adaptés à une neige plus ferme ou même glacée et sont plus rarement utilisés par la majorité des skieurs du Québec.

Photo Armada

Au Québec, plusieurs skieurs optent pour deux paires de skis, une pour les pistes et l’autre pour la poudreuse ou le hors-piste. Ceux qui ne peuvent se le permettre opteront pour un ski plutôt tout-terrain, qui saura satisfaire la plupart d’entre eux!

Plutôt que de choisir un ski sur le coup d’un spécial alléchant, mieux vaut cerner vos besoins et définir un but précis pour l’achat avant de rencontrer un conseiller pour orienter votre choix.  Pour les bottes, le confort est sans doute le facteur prédominant, mais il faut aussi considérer les questions sur le type de ski que vous pratiquez. Pour en savoir davantage sur l’achat de bottes, lisez les excellents conseils de mes collègues:

Le choix d’un bon équipement ski est tout un investissement qui durera bien au-delà de la saison actuelle, il va grandement améliorer le plaisir de pratiquer votre sport de glisse. Bon magasinage!

Vous songez à équiper toute la famille? Voici quelques conseils pour vous y retrouver dans le magasinage d’équipement d’occasion pour les plus jeunes! N’oubliez pas de considérer la location d’un équipement pour la saison.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Brigitte Trottier
Brigitte compte plus de 30 ans d’expérience concrète dans l’industrie du ski, du commerce au détail à la conception de vêtements. Son enthousiasme pour le ski est profondément imbriqué dans son ADN, un héritage familial. Elle pratique le ski pour se maintenir en forme, partager le bonheur du plein-air avec proches et amis et pour nourrir son désir d’aventure.