Superbes conditions

Cette semaine, j’avais pris le temps de regarder les prévisions de la météo du Saguenay Lac-Saint-Jean pour m’assurer d’aller à la montagne qui allait recevoir la plus grosse bordée de neige. Je ne me suis pas trompée. Le Mont Édouard a enfin pu ouvrir tout le domaine avec ses 30 cm reçus lors de la dernière tempête. Est-ce que j’allais avoir le temps d’en profiter encore samedi ? Je peux vous dire que c’était ma journée : un damé extra, un fond douillet et des sous-bois avec des coins sans traces et remplis de poudreuse. Même les pentes à bosses, qui viennent tout juste de commencer à se faire skier, étaient molles. Il manque un peu de neige par endroit dans les pistes non-damées, mais c’est agréable de pouvoir les descendre quand même.

« La Béluga » qui normalement est une pente à bosses, est fraîchement ouverte et contient une belle neige molle.
Il y avait encore des endroits pleins de poudreuse tout au fond à droite du sous-bois Nord-Ouest.

Corduroy velouté du matin

À la première heure du matin, la station resplendissait tellement avec toutes ses belles pistes damées au fond velouté. J’étais impatiente d’arriver au sommet avec la remontée A. Je souhaitais de tout mon cœur de réussir à me trouver une piste qui n’aurait pas encore été skiée pour pouvoir vous montrez le résultat du corduroy extraordinairement douillet à lequel j’avais droit ce matin. Le voici :

En plus d’être parfait, ce corduroy donnait une vibration agréable sous la planche !

L’accès au sous-bois Nord-Ouest

Depuis le début de la saison, plusieurs personnes demandent des nouvelles de l’accès au secteur Nord-Ouest étant donné que la passerelle nous permettant de s’y rendre à rendu l’âme. L’entrée de ce sous-bois en montée est difficile d’accès en planche à neige. Un passage construit en bois a été ajouté pour nous aider. Il faut cependant déchausser notre planche pour monter à pied. Cela dit, le secteur en vaut totalement la peine. On y trouve un bon fond bien qu’il y ait présence de souches et de rochers. La prudence est alors de mise ! À chaque visite au Mont Édouard suite à une bordée, je ne manque pas d’aller dévaler ce sous-bois qui impressionne puisqu’il est vaste et large. 

Voici le passage vers le secteur Nord-Ouest, : une belle montée pour faire un peu de cardio dans votre journée !
Le sous-bois qui commence tout juste à se faire un fond.
Quelques petites surprises comme des souches ou des rochers peuvent bloquer votre chemin. Soyez prudent !

Ma descente par excellence

Lorsque je vais à cette montagne, il y a un tracé que j’aime emprunter à plusieurs reprises durant la journée. Le tout débute par « La Passe de Roches » qui offre une vue splendide sur des montagnes. Ensuite, je passe par « Le Tunnel » et je termine ma course dans « La Baieriveraine ». Cet itinéraire est en forme de « S ». J’aime beaucoup la variété que procure ces pistes parfois pentues et d’autres fois parcourant un tunnel noir.

La vue juste avant le premier virage pour se retrouver dans « La Passe de Roches » !
« Le tunnel » où j’adore passer plusieurs fois dans la journée !

Les prochaines journées au Mont Édouard seront toute aussi plaisantes car les 30 centimètres de neige fraîchement tombés ont adouci les conditions. Profitez-en !