On prend “toutte” !!

Que ce soit 10, 15 ou 17 cm, comme annoncé par le Mont-Ste-Anne en ce matin du 17 février, on prend toutes les tempêtes, les accumulations, petites ou grandes ! Nous ne sommes pas riches riches encore, mais on approche du bonheur au Mont-Ste-Anne.

C’est un ciel de ski de lendemain de tempête tout bleu qui nous attend. Les paysages sont blancs, les arbres à l’abri du vent sont remplis de promesses.

La Quanik au versant nord qui nous donne accès aux sous-bois Sidney-Dawes et Vital-Roy. Magnifique vue sur les montagnes au nord.

Dès notre arrivée au sommet, on se dirige vers la traverse, située près de l’embarquement de La Tortue. Cet accès nous amène vers le sous-bois La Belle en traversant la Beaupré, bien damée. On n’est pas venus pour ça!

Tout droit vers le bois ! La Dolce Vita, bien damée… Mais on n’est pas venus pour ça !

C’est blanc partout dans le sous-bois La Belle! Enfin diront plusieurs d’entre vous! Prenez garde, il y a encore quelques pièges, mais on skie l’esprit plus libre. Jour après jour, les précipitations de neige, dont celle de mardi, font leur travail. Les roches et les souches sont de plus en plus en hibernation.

On se laisse tenter par la Forêt Noire dans le secteur expert du Mont-Ste-Anne. Au début, les petites branches accrochent le bout des skis, et plus bas, il y a quelques beaux virages à faire. Mais ça “grafigne” encore un peu, vous êtes avertis ! Ce secteur est très venté.

Le panneau d’avertissement toujours là… La Triumph, secteur Forêt Noire.
La Triumph, versant sud.
La Triumph, versant sud.

On se dirige au versant ouest, mais pas trop. Le T-bar n’est pas ouvert en semaine, même un lendemain de tempête. C’est comme ça au Mont-Ste-Anne. Alors, L’Anore sera le plus à l’ouest que nous irons aujourd’hui… tout en faisant un petit détour par un sous-bois pas très pentu, mais bien rempli, situé à l’ouest de l’Anore… Me suivez-vous ? 😛

Petit sous-bois immaculé, sans nom, accessible par l’Anore.

Puis, le télésiège du versant nord tombe en panne. Le T-Bar démarre. Le télésiège se vide. Quelques minutes plus tard… Le télésiège se remplit à nouveau. Bref, nous sommes restés au pied du versant nord près de 30 minutes à ne plus savoir sur quelle file d’attente danser…

On ose le nord à nouveau en se disant que plusieurs ne voudront pas y retourner, peur de rester pris dans un télésiège en panne, et qu’il n’y aura plus personne.

La Sidney-Dawes et la Vital-Roy, moins skiées avec beaucoup de premières traces à faire, ont été un coup de coeur ce matin.

Sidney-Dawes, versant nord.
Vital-Roy, versant nord.

Et le coup de foudre a été pour la Yahoo et La Palette, dont l’accès est situé dans la Montmorency tout en bosses. Deux sous-bois un peu oubliés ce matin, et c’était parfait ainsi !

Départ de La Palette.

Surveillez la météo et prenez congé si vous l’pouvez ! Vive le ski le mercredi !