La première pensée qui m’est venue à l’esprit en foulant ma première piste à Revelstoke est le film ‘’Chérie j’ai réduit les enfants’’: je suis dans le plus haut dénivelé skiable en station en Amérique du Nord, soit 1713 mètres ! On peut y faire une descente dans l’une des pistes les plus longues du continent : une ballade de 15,2 kilomètres ! Au sommet, deux immenses bowls contenant des quantités inimaginables de neige. Les pentes raides longues et sinueuses sont grandioses et la taille des arbres est impressionnante. Les accumulations annuelles dépassant les 900 centimètres. Skier à Revelstoke, c’est skier au domaine des géants !

Située sur le Mont Mackenzie et culminant à son point le plus haut à 2466 mètres, le domaine skiable offre 65 pistes officielles répartie sur plus de 3121 âcres. La montagne est destinée à tous les types de skieurs et planchistes. L’offre de pistes intermédiaires est aussi importante que celle réservée aux skieurs avancés. La dernière venue des grosses stations de l’ouest canadien en est encore à l’aube de son histoire. La montagne regorge d’un potentiel alpin exceptionnel. Bien que la station ne compte que trois remontées et deux tapis magiques, ceux-ci sont d’une efficacité surprenante pour un aussi grand domaine skiable. La télécabine mène au trois quarts du sommet après avoir effectué une escale où les skieurs changent de cabine à la mi montagne. Quant aux remontées quadruples Stoke et Ripper, elles rallient le sommet en un instant. Ici il n’y a aucune attente. La station rivalise d’originalité avec son centre public de prévention d’avalanches où les visiteurs sont appelés à mesurer leurs habiletés de recherche en montagne après un cours dispensé par les animateurs du centre. L’imposante cafétéria à la mi-montagne s’harmonise avec les lieux par son architecture et son offre de nourriture variée et de qualité.

La station s’est dotée de bon nombre d’infrastructures modernes d’une grande qualité. Le village au bas des pistes au style champêtre et contemporain offre plusieurs possibilités d’hébergements, de restauration ainsi que tous les services habituels en station. À la cafétéria principale à mi-station de même que partout ailleurs sur le terrain de la station de ski, les chances de croiser un employé s’exprimant en français en provenance de la belle province sont grandes. D’autre part, la station est située à proximité de la grouillante ville de Revelstoke. Un service de navette efficace et ponctuel fait le trajet quotidiennement entre cette dernière et la station.

Le Frontside : paysages à couper le souffle !

Le versant du Frontside donne littéralement l’impression de flotter au-dessus des nuages. Les sous-bois ainsi que les longues pistes offrent une variété d’options de glisse mémorables. Les sous-bois ‘’Iron Glaiden Glades et Tasty Glades sont incontournables de par leur beauté et la descente sportive mémorable qu’ils procurent. Les pistes Blue Rodeo, Pitch Back ainsi que Devil’s club larges, parfois damées et parfois laissées en bosses, sont toujours invitantes ! Que dire des magnifiques pistes intermédiaires Critical Path et Ninja Traverse dans lesquelles nous retrouvons nos jambes entres deux segments de sous-bois intenses ! Les débutants ne seront pas en reste avec la plus longue piste du domaine skiable soit la piste Last Spike qui offre une grande ballade de 15.2 kilomètres à partir du sommet ! Enfin, le secteur de Separate Reality ainsi que de la piste Vertigo, donne une occasion de répétition avant de s’élancer dans le North Bowl. Le secteur est bien pentu et fait travailler tous nos muscles stabilisateurs ! C’est à ne pas manquer. Quant à la piste Vertigo, elle permet de skier sur l’arrête de la montagne procure une vue saisissante de l’intérieur du North Bowl.

Le secret est dans la …. sauce !

Mon coup de cœur a été pour ce magnifique secteur reculé situé à la limite du domaine skiable complètement à la droite du versant Frontside. Les piste Jalapeno et Hot Sauce portent bien leur nom. Elles offrent du ski relevé voire épicé à souhaits! Le coin est pentu, bien enneigé et les deux pistes s’engouffrent dans une forêt épaisse de conifères. J’ai refait ce secteur à trois reprises durant mes deux jours de ski. Un moment spécial qui met du piquant !

North Bowl : le moment d’une vie de skieur !

Le skieur rêveur en moi avait attendu ce moment depuis très longtemps. Une immense cuvette où la neige est cultivée et récoltée en abondance, voire à l’infini ! L’indomptable North Bowl ne se laisse pas approcher facilement. En fait, toutes ses approches se font à partir de corridors au sommet de la crête et ces dernières sont tous de calibre extrême. Ici, chaque geste compte ! Il faut être au minimum deux skieurs(es) et planchistes afin de s’aventurer dans ce secteur. Ne rien laisser au hasard et ne surtout pas sous-estimer l’approche qui a l’air plus facile sur papier que sur le terrain. J’ai choisi l’approche par la piste Meet the Neighbours. J’ai étudié un moment la descente de chacun des skieurs(es) et planchistes passant par ce corridor et je me suis élancé à mon tour avec prudence et retenue. Le corridor traversé, je me suis retrouve au cœur du plus gros et du plus beau champ de neige jamais imaginé dans mes rêves les plus fous ! Ce moment restera gravé à jamais dans ma mémoire de skieur. La sortie du bowl fût l’un des moments les plus excitant et difficile techniquement à la fois depuis que je pratique le ski. Une solide pente de près de 45 degré d’inclinaison dans les arbres sur près de 150 mètres ! Il n’y a pas meilleure façon de sortir de sa zone de confort ! Un moment palpitant !

L’autre Frontside.

Blotti derrière le North Bowl et présentant un axe similaire au versant principal, « L’autre Frontside » est desservi par la remontée quadruple The Ripper. Ce secteur offre une variété de pistes intermédiaires, de sous-bois serrés et bien garnis de poudreuse qui ne demande qu’à être tracée ! Le Powder Monkey’s Glades présente un long parcours au cœur d’une bande de forêt dense. La neige s’y accumule en toute discrétion à l’abri des arbres. La piste Chopper est laissée à l’état naturel dans son dernier segment, ce qui rehausse le défi car le terrain est accidenté à cet endroit. Enfin, la piste Downtowner nous ramènera vers la face principale du Frontside rapidement en contournant le North Bowl.

Quelques bonnes adresses :

Revelstoke la festive compte 7200 habitants dont une importante diaspora québécoise. Ici l’ambiance est au rendez-vous à tous les soirs, particulièrement le weekend. C’est dans le centre-ville de Revelstoke que se retrouve la majorité des pubs, restaurants et bars sympathiques. L’offre d’hébergement tout autour est variée et nous permet de circuler à pied.

Hébergement : J’ai opté pour l’auberge de jeunesse ‘’The Cube’’. Abordable, spacieux, moderne, convivial, composés de touristes âgés entre 18 et 65 ans, j’ai eu un coup de cœur pour cet endroit. Le déjeuner continental est fourni. La cuisine bien équipée nous permet de préparer un repas complet. L’endroit vaut le détour.

Restauration : Le Village Idiot bar and grill en plein cœur du centre-ville est un véritable bar d’après ski ! Il y règne une ambiance du tonnerre et l’endroit est parfait pour déguster un gros burger avec une bière locale en visionnant un film de ski sur l’un des écrans géants. Après souper, installez-vous au bar et partagez vos meilleurs moments de ski avec les locaux et touristes du moment. Le bar dispose même d’une zone ‘’Calgary Flames fans ‘’ décorée aux couleurs des favoris du coin.

Une bonne bière : la High Country Kölsch brassée par le Mt Begbie Brewery de Revelstoke est une blonde d’inspiration allemande accompagnant merveilleusement bien un gros burger !

Les vins de la vallée de l’Okanagan : Ils sont à découvrir! Disponibles à la société des alcools de la Colombie Britannique.

Revelstoke est une montagne géante où vous ne passerez pas deux fois au même endroit, dans un coin de pays à faire rêver. C’est une destination idéale afin de vivre une expérience de ski mémorable dans l’ouest canadien.