La saison de la chasse aux nouveaux skieurs et planchistes se poursuit ici à Ski Vallée Bleue, en collaboration avec votre dévouée chasseresse de zone.ski, moi-même. Aujourd’hui, on récidive ! On s’est donné tout un défi, un adolescent de 17 ans que j’aime vraiment beaucoup qui ne sort que très rarement de chez lui. Il n’a JAMAIS mis les pieds à une station de ski et l’hiver est selon lui l’un des pires ennemis à affronter dans toute la vie. Laissez-moi vous présenter mon neveu Jérémy, qui suit les pas de sa mère Chantal. Elle a eu son baptême du ski pas plus tard que dimanche dernier ici avec toute l’équipe de Vallée Bleue et qui soit dit en passant, a adoré son expérience.

Ce jeune homme plutôt timide me disait aimer vouloir essayer de nouvelles choses et ce depuis un bon bout de temps… Ah oui ? Pas de problèmes mon homme, j’en ai un nouveau truc pour toi. Viens-t-en, on s’en va en planche à neige ! Marie-France la directrice de l’école de glisse a choisi pour nous la belle Sarah. Une jeune monitrice de niveau II avec une patience d’ange pour initier les néophytes comme Jérémy. C’est avec toute la détermination du monde qu’elle a tout de suite mis notre ado en confiance, qui lui était beaucoup moins optimiste face à ses futures performances. Pas évident pour notre gamer d’affronter de VRAIS nouveaux ennemis, dehors en plus, soit le froid, la neige, des bottes lunaires et une planche à neige.

On est prêt. Sarah explique l’équipement et l’importance de bien attacher ses bottes et le fonctionnement de son équipement. Pas facile de se retrouver les deux pieds fixés sur la même planche et de tenter de se déplacer. On se dirige tranquillement vers le tapis de la pente école. On arrive. C’est parti pour une nouvelle expérience. On voit quand même assez bien le « je ne suis pas certain là » dans le visage de Jérémy. Peut-être va-t-il me détester à la fin la journée ? ou demain ? … À suivre…

En haut de la pente on attache les fixations et on se lève avec l’aide de notre monitrice. Il ne faut pas avoir laissé ses abdos à la maison. On travaille quelques muscles qui semblaient ne pas exister auparavant et des notions que je pourrais qualifier d’inhabituelles dans cette circonstance telles que l’équilibre, ce que Jérémy croyait ne pas avoir, mais oui il l’a ce qui devient un gros plus pour lui. Dans sa tête ça se bouscule une peu, il tente d’assimiler toutes les informations. Il pense qu’il n’a pas le contrôle, mais non… ça aussi il l’a. Il descend lentement mais sûrement.

On remonte, je lui demande comment il se sent. Bien il me dit, mais ça fait mal. C’est quoi qui te fait mal ? Il a mal aux pieds, les mouvements à apprivoiser avec des bottes de snow ne sont pas ce qu’il mettrait dans la case du confortable disons… mais supportable. Chanceux, toi tu montes en tapis magique, moi je te suis à pieds en bottes de skis. Bonjour le cardio. Bon, ceci dit, l’important c’est qu’il a encore tous ses morceaux pour continuer son périple et apprendre à descendre sur les talons, sur les orteils et contrôler le dérapage, ce qu’il réussit très bien. Par la suite on tente de descendre avec la technique de la feuille morte, c’est un peu plus rapide bien entendu. Encore une fois, c’est dans la poche et ce malgré le fait que Jérémy s’est fait une nouvelle amie, la neige par terre. Oui mon gars, c’est très normal de tomber. Mais il se relève très rapidement et continue d’écouter attentivement les conseils et les instructions de Sarah. Quel champion !

Inutile de vous mentionner à quel point je suis fière de mon neveu. De le voir descendre en planche et d’être littéralement sorti de sa zone de confort et de sa chambre. Pour moi c’est tout simplement WOW ! Le cours est fini. Il est fatigué bien sûr et c’est terminé pour aujourd’hui. Va-t-il renouveler l’expérience ? OUIIII !!! Il est fier de lui et ne pensait pas aimer ceci. Il appréhendait le choc des générations et ne pas apprécier sa journée à cause de cela. Eh non, c’est pas si pire que ça après tout de passer la journée avec Ma Tante. Je lui ai demandé combien sur 10 pour son expérience, 7.5 presque 8 dû à son manque de pratique. Il remercie chaudement toute l’équipe de Ski Vallée Bleue de s’être si bien occupé de lui et de lui avoir fait découvrir quelque chose qu’il ne connaissait pas du tout.

Un petit retour en arrière. Michel que j’ai initié au ski l’an dernier dans le cadre d’un programme similaire. Le voici aujourd’hui avec toute sa petite famille à Ski Vallée Bleue. C’est l’endroit par excellence bien sûr pour continuer d’apprécier les sports de glisse. Maman Mylène et papa Michel tentant d’initier petit Nico 3 ans en skis et Joey 10 ans, le planchiste du groupe. Bravo d’être parmi nous en celle splendide journée.

On accumule les journées magnifiques à Ski Vallée Bleue. Toujours un plaisir d’être avec vous et de pouvoir bénéficier de votre expertise pour initier et gagner de nouveaux adeptes. Vous êtes les meilleurs.