Ceux qui ont déjà skié dans les Alpes françaises en hiver connaissent déjà les destinations majeures: le Grand Massif, les Portes du Soleil, Chamonix, Val d’Isère… sans compter les innombrables stations « moyennes » -qui font quand même généralement plus du double des grandes stations québécoises. Bien sûr, tout est question de montagne, à chaque versant sa neige ! Pendant l’été, les Alpes ne font pas exception et offrent du ski de glacier de grande qualité: de l’autre côté de Val d’Isère, vous trouverez Tignes, capitale (auto-proclamée) du ski d’été !

Tout d’abord, une précision s’impose: si on élude la taille des montagnes, l’immensité des domaines skiables français est explicable par le modèle de gestion qu’on y voit. En effet, la tendance est au regroupement des stations qui se «voisinent». Plusieurs raisons expliquent ce genre de décisions: facilité de gestion et d’administration du personnel, plus grand pouvoir d’achat pour les infrastructures et le matériel, plus grande accessibilité du domaine skiable à la clientèle, meilleure expérience-client, augmentation de l’offre pour l’hébergement… sans oublier les parcs de remontées mécaniques !

Quid des remontées mécaniques ? À l’instar de nos montagnes, fières propriétaires indépendantes de leur parc de remontées, nos cousins outre-atlantique ont adopté une tactique différente: la montagne ne gère aucun centimètre de câble, pas un seul pylône, et surtout pas de sièges ! Les sociétés qui gèrent les parcs de remontées sont indépendantes de la montagne où les remontées sont installées. Ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas là de sous-contractance: la station n’est pas propriétaire des remontées qui la desservent -tout est à la charge du gestionnaire des remontées. Les avantages ? Des normes strictes, une formation uniforme du personnel, des standards élevés, du matériel toujours récent, pas de casse-tête pour les stations, et surtout… une sécurité optimale des utilisateurs !

Revenons à nos alpâges… Tignes est la station « jumelle » de Val d’Isère, toutes deux forment l’Espace Killy (Jean-Claude, vous connaissez ?). L’Espace Killy se déploie sur deux glaciers (le Pisaillas et la Grande Motte) sis dans le Parc National de la Vanoise, en Savoie. Le ski d’été est donc encore une fois rendu possible à cet endroit par la présence des glaciers alpins; à Tignes, le glacier de la Grande Motte culmine à 3653m d’altitude et les remontées mécaniques qui le desservent s’arrêtent à 200m du sommet.

Le domaine skiable estival de Tignes s’étend sur un dénivelé d’environ 700m, selon la période de l’été, la météo et l’état du glacier. Pour se rendre tout en haut du domaine skiable, il faut d’abord emprunter le funiculaire Perce-Neige, circulant du Val Claret jusqu’à la base du glacier -une ascension de 3km en 7 minutes ! Un téléphérique assure la liaison de la base au sommet du glacier (3456m), d’où vous aurez accès à une dizaine de pistes, desservies par 5 remontées mécaniques.

À la sortie du funiculaire, la vue est saisissante: la blancheur aveuglante du glacier contraste avec les autres montagnes du Parc de la Vanoise, exemptes de neige -c’est bel et bien l’été, là-bas ! Température à la base du glacier: 4°C, à 10h00 le matin. C’est le moment de profiter des dernières descentes sur une neige damée, avant que le soleil ne transforme le tout en neige de printemps.

Comme le veut la religion du ski, les meilleures conditions appartiennent à ceux qui se lèvent tôt, les heures d’ouverture du glacier de la Grande Motte en témoignent: le ski d’été est possible de 7h15 à 13h00… après cette heure, le passage des skieurs, couplé à la force du soleil et à la températeure ambiante nuirait grandement à la conservation du glacier. Ça tombe bien, il est l’heure de manger ! De plus, l’horaire matinal permet de pratiquer d’autres activités en après-midi… et c’est bien ce qu’espère la station.

Peu importe votre objectif de vacances, vous trouverez de quoi vous occuper à Tignes. Dans un souci d’améliorer l’expérience-client, tous les efforts sont déployés afin d’offrir des activités variées et accessibles à tous. Vélo de montagne, tir à l’arc, randonnée, golf, via ferrata, kayak, spa… vous manquerez de temps avant de manquer de choix ! Ayez cependant en tête que l’altitude peut influencer votre état physique… si vous avez skié toute la matinée, il sera peut-être préférable d’opter pour le spa et de remettre le vélo de montagne au lendemain !

À ce propos, s’il existe un conseil universel à donner aux skieurs d’été, c’est bien celui de respecter les limites du corps humain. Les voyages en avion -surtout outre-atlantique- et l’altitude élevée demandent une grande dose d’énergie et d’adaptation; il faut prévoir des jours de pause essentiels au corps pour lui permettre de rester reposé et fonctionnel. Il en va du succès de votre voyage ! C’est ce qui fera la différence entre des vacances dont vous reviendrez souriant, ou un marathon touristique qui vous fera revenir sur les rotules.

Voyez notre film:

Voyez une entrevue avec Guillaume Riguet:

Quelques adresses utiles:

– Ski: Tignes (Espace Killy)
– Tourisme: Tourisme Savoie