VOS SPORTS:
Publication partenaire

Un bon élan pour les vacances

23 décembre 2013 | Éditorial, par Geneviève Larivière
Photo Geneviève Larivière

Depuis le début des accumulations de neige, personne dans la population de skieurs ne peut râler: il y en a, et il y en a partout! Heureusement, même les régions qui sont habituellement moins favorisées à cette période de l’année ont eu droit à de bonnes chutes de neige. Merci Dame Nature, La Niña, Saint-Bernard, et autres divinités/idoles qui s’en sont mêlé, vous faites le bonheur des skieurs et planchistes! Cette manne d’or blanc est définitivement très appréciée de nous tous.

Mais vous me connaissez, je trouverai toujours le petit bobo: après avoir tapé sur les météotorhinolaringologues (ceux qui font la météo le nez pincé et en parlant de la gorge), et après avoir incité les skieurs à parrainer un non-skieur pour augmenter le plaisir, il y a un autre aspect auquel je veux m’attaquer… la vision tunnel.

En secourisme, la vision tunnel est une réaction normale provoquée par l’adrénaline qui circule dans le sang du secouriste: on ne voit que le bobo le plus flagrant sur la victime, et on oublie d’évaluer le reste. Un bon secouriste combattra cette vision tunnel pour poursuivre son examen secondaire afin de déceler d’autres blessures/troubles potentiels. En clair: la vision tunnel, c’est comme les oeillères, ça nous empêche d’avoir une vision globale d’une situation et on manque d’information, ce qui fausse notre jugement.

Revenons à nos moutons: vous êtes un skieur et vous habitez en zone urbaine. Il tombe un mélange de grésil, de pluie verglaçante, de neige mouillante… ou il pleut carrément. Chez vous. Et votre vision tunnel vous porte à croire que c’est comme ça partout, qu’il pleut du sud au nord, d’est en ouest. Un jour, je vous ferai un petit cours de climatologie 101, sur les effets de l’altitude sur la température, et par ricochet, sur la forme des précipitations… mais retenez ceci: S’IL PLEUT EN VILLE, LES CHANCES SONT PLUS QUE FORTES QU’IL NEIGE À LA MONTAGNE!

Combattez votre vision tunnel. Informez-vous: à l’ère des Internets et des nouvelles technologies, les sources d’information sont quasi-infinies et il existe plus d’applications pour connaitre la météo que de noms pour décrire la couleur « blanc » chez les fabricants de peinture! En quelques clics, par notre carte interactive des conditions de ski, par AccuWeather, par Environnement Canada, par le téléphone à la station de ski, par SMS à votre ami qui habite tout près de la montagne… les moyens sont aussi variés qu’efficaces pour avoir l’heure juste!

Voilà donc votre devoir pour le temps des fêtes: ignorez les pessimistes qui pâlissent à l’expression « facteur éolien », habillez-vous comme il faut, ayez le réflexe de vous informer, et oubliez la pluie en ville! Je vous promets que votre entêtement sera payant… à vous la poudreuse et les belles conditions!

Je vous souhaite une belle période de réjouissances, soignez bien vos skinusites, allez jouer dehors, soyez prudents sur les routes… et n’oubliez pas que la croix blanche des patrouilleurs n’est pas un signe ostentatoire ;)

Bon ski, bonne glisse!

GL

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Geneviève Larivière
Diplômée en communications et en géographie (Université Laval), Geneviève est avant tout photographe. Sa facilité pour la rédaction de textes l'a menée directement au photojournalisme. Sur les pistes de ski, elle conjugue ses passions pour la photo et les sports de glisse, toujours en quête du cliché du jour.