En montagne, la météo change rapidement et sera à Whistler-Blackcomb le principal facteur qui vous fera exploiter le domaine skiable différemment d’une journée à l’autre. Toujours dans une optique de « fat skis en lendemain de tempête », des conditions idéales pour quiconque voyage avec ses skis, voici un petit guide intéressant sur Whistler.

D’entrée de jeu, clarifions un point : pour le skieur extrême, les pistes les plus difficiles des deux montagnes se situent selon moi sur Whistler : le Couloir et le Cirque. Ne vous trompez pas, les entrées sont extrêmes et parfois un peu dangereuses, comme lors de mon voyage où il fallait y sauter une roche dans une entrée étroite et très à pic! Le moment pour skier ces pistes est certainement un lendemain de tempête si les entrées sont praticables évidemment! J’ai fait ces pistes une fois en 2016 mais les conditions n’y étaient pas optimales malheureusement.

Par contre, si vous voulez tester vos réflexes davantage avant d’affronter les pistes extrêmes, un beau petit bol de difficulté moindre du côté de Whistler de niveau simple losange intéressant à skier est Bagel Bowl (Whistler Peak) ou du côté de Harmony : Sun Bowl. Ce dernier est par contre orienté plein sud donc si la température dépasse le point de congélation, on y rencontre des conditions parfois un peu croûtées. La vue à cet endroit est cependant spectaculaire par jour de beau temps.

Un bol double-losange « d’entrée de gamme » moyennement difficile à skier est généralement West Cirque, accessible par le sommet de Whistler. Si vous voulez tester vos réflexes dans un environnement expert mais non dangereux, allez faire un tour de ce côté-là. Notez bien par contre que l’entrée de ce bol peut être difficile, surtout les journées de forte affluence, à cause de son inclinaison de 45 degrés. Petit conseil: skiez la semaine! Aucune attente, on ne croise presque personne une fois en haut de la montagne, bref, que des avantages!

Une fois l’émotion forte du haut de West Cirque passée, amusez-vous dans « Doom & Gloom » , où de belles lignes ouvertes vous attendent à la limite des arbres dans des petits couloirs ressemblant au Ridge de Jay Peak mais beaucoup plus longs. Vous y retrouverez un terrain skiable de type sous-bois plus familier pour le skieur de l’est, de calibre « simple losange ».

Pour les amateurs de sous-bois, comme je le disais dans mon guide sur Blackcomb, les endroits les plus intéressants se retrouvent souvent entre les pistes. La zone « Big Red » regorge de ces lignes à tracer un peu partout entre les pistes. Pour du terrain peu skié et qui est traçable même plus tard en journée, la zone « Peak to Creek » à l’extrême sud de la station est une expansion future mais certaines pistes sont skiables bien que plus difficilement accessibles seulement par le sommet. C’est un paradis du skieur de bosses et sous-bois. Calculez par contre un bon 30-45 minutes pour votre descente dans ce secteur parce que vos jambes ne tiendront probablement pas le coup! Noms de pistes à retenir dans ce secteur : Dusty’s Descent, Big Timber et surtout, la forêt de pruches entre ces pistes!

Un autre secteur alpin très intéressant à skier : la zone Harmony avec les « Harmony Horsehoes ». Voulez-vous tester vos capacités de sauter des entrées de bols? Regardez en montant dans le télésiège les pistes où les corniches n’y sont pas trop hautes. On s’entend, vous aurez à sauter un minimum de 1,50m pour entrer dans un bol mais une journée où il y a de la neige fraîche, ça fait « pouf »! Après les Horseshoes, tant qu’à être dans cette zone, visitez les pistes en arrière du Harmony Ridge où vous trouverez des sous-bois comme « Harvey’s ». Vous pouvez passer tant qu’à moi une journée dans ce secteur sans jamais vous y ennuyer!

Whistler, une station même pour les débutants!

La zone Emerald, un centre de ski en soi dans ce géant, est conçue spécialement pour les débutants. Ma mère nous ayant accompagné lors de mon voyage de 2016, n’est pas du tout de mon calibre mais elle y a quand même trouvé son compte dans la zone Emerald, du côté de Whistler. Ce secteur, conjugué aux zones adjacentes, compte de nombreuses pistes sinueuses qui partent même du sommet comme Pikka’s Traverse, qui fait le tour de la montagne sur une vingtaine de kilomètres. Le skieur débutant fera très probablement beaucoup moins de dénivelé dans sa journée mais y trouvera un terrain de « touring » où les paysages y sont à couper le souffle sans avoir à affronter du terrain expert. Essayez par contre de viser des journées sans grosse chute de neige, c’est plus facile pour les jambes!

Pour les débutants qui en sont à leurs premiers virages, il est possible de skier la « Olympic Zone » de Whistler, un peu plus bas et « Magic chair » à la base de Blackcomb.

Du côté de Blackcomb, le terrain débutant est quand même beaucoup plus limité aux pistes le long des limites du terrain skiable où des pistes sinueuses en traversent beaucoup d’autres vers le bas de la montagne. Si vous êtes débutant, votre meilleur secteur skiable est définitivement du côté de Whistler. La règle de base demeure la prudence, ne l’oubliez jamais, d’où le fait d’apprivoiser ce nouveau type de terrain skiable si vous en êtes à une première fois dans l’ouest!