Publication partenaire

L’hydratation en ski: le porteur d’eau gelée

12 mars 2018 | Chronique, par Altitude Sports
Photo Hydraflask

Trop occupé à skier, on oublie souvent qu’on se déshydrate aussi rapidement l’hiver que l’été. Sur les pistes, boire de l’eau permet de conserver son efficacité et de récupérer plus rapidement, un avantage intéressant pour ceux qui comptent skier plusieurs journées d’affilée. Pourtant, quand il fait froid, rester bien hydraté n’est pas toujours évident… surtout si votre précieux liquide s’est transformé en glace !

Comment éviter que votre eau ne gèle ?

Il n’existe pas de solution miracle pour éviter à l’eau de geler quand les températures chutent sous zéro, mais voici quelques petits trucs pour essayer de retarder ce moment :

1. Buvez souvent : Voilà un bon truc pour vous garder hydraté tout au long de votre sortie de ski ! D’autant plus que boire assez fréquemment permettra à l’eau de bouger à l’intérieur de la bouteille. Ce mouvement aidera à retarder le moment où votre liquide commencera à geler.

2. Utilisez de l’eau tiède : Avant de partir pour la journée, remplissez votre bouteille d’eau tiède ou chaude. Une fois lancée sur les pistes, elle finira éventuellement par refroidir, mais le moment où elle commencera à se figer sera considérablement retardé.

3. Profitez de votre chaleur corporelle : Peu importe quel système vous utilisez pour transporter votre eau, tentez de le garder le plus près possible de votre corps. Si vous avez un petit sac, vous pouvez même le mettre sous votre manteau pour tenter de déjouer les températures les plus glaciales.

4. Pensez isolation : Équipez-vous d’une bouteille isotherme ou d’un sac d’hydratation isolé.

Quel système d’hydratation choisir ?

1. Le sac d’hydratation

C’est une option très populaire et particulièrement pratique pour les aventures en hors-piste. Il existe plusieurs types de sacs d’hydratation de tailles variables. Les plus grands modèles offrent une plus grande polyvalence, car ils possèdent souvent les mêmes détails techniques qu’un sac à dos régulier, en plus d’être équipés d’un dispositif pour vous garder hydraté. Certains modèles, comme le CamelBak Phantom LR, sont conçus spécifiquement pour les sports de glisse et sont dotés, entre autres, de ganses pour suspendre votre planche et votre casque. Il est également possible d’acheter simplement un réservoir à eau et un tube, si vous possédez déjà un sac à dos compatible.

Par temps froid, il est important de souffler un coup dans le tube après chaque gorgée. Cela permet de faire sortir les gouttelettes d’eau s’accumulant des espaces plus étroits comme le bec et qui seront les premiers à geler, rendant le système inutilisable.

Si vous cherchez à vous procurer un sac d’hydratation et que vous comptez l’utiliser régulièrement lors de sorties de ski, vous pouvez opter pour un sac et un tube isolé ! Certaines marques, comme Platypus par exemple, proposent ainsi des accessoires spécifiques afin d’isoler votre système d’hydratation.

2. La bouteille isotherme

Il s’agit de la fameuse bouteille Thermos. Elles sont habituellement constituées d’une paroi double afin que leur contenu intérieur n’entre pas en contact direct avec l’extérieur. Cela permet de conserver les liquides le plus près de leur température initiale le plus longtemps possible. Ainsi, l’eau froide restera froide plus longtemps et l’eau chaude prendra bien plus de temps avant de tiédir.

La bouteille isotherme est une très bonne option pour transporter du liquide quand le mercure est sous zéro. Elle est surtout la meilleure compagne des amateurs de thé ou de ceux qui ont besoin de leur dose de café, même en haut de la montagne.

3. La bouteille d’eau régulière

Si vous cherchez une option un peu plus abordable, il est toujours possible d’emporter une bouteille d’eau régulière avec vous. Assurez-vous cependant de ne pas la remplir au complet, si jamais l’eau venait à geler, la bouteille pourrait se fissurer, voire éclater. Pour éviter que cela, des marques comme Nalgene proposent des bouteilles incroyablement résistantes même confrontées à un froid polaire.

Un dernier petit truc ? Il paraît qu’ajouter l’équivalent d’un bouchon de vodka au contenu de votre bouteille pourrait aider à retarder le moment où l’eau gèle… À vous de voir si l’astuce fonctionne ou pas! Mais ne perdez pas de vue que l’alcool provoque le contraire de l’effet souhaité de l’eau: il déshydrate!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Altitude Sports
Depuis plus de trente ans, Altitude Sports met ses connaissances et son expertise au service des amateurs de plein air. Plus grand détaillant en ligne de vêtements urbains et techniques au Canada, Altitudes Sports vous propose des produits à la hauteur de vos aventures.