Située à l’opposé de Squaw Valley, bien assise sur la frontière du Nevada et de la Californie, la station de Heavenly a un décor très particulier: il faut être tapis au fond d’un sous-bois très reculé pour ne pas apercevoir un coin du lac à l’eau bleu-turquoise qui a fait la marque de commerce de la station !

Après avoir contourné le lac par le nord-est en partant de Tahoe City (avec quelques  arrêts-photo ici et là) nous voilà à South Lake Tahoe. Cette ville est physiquement marquée par la frontière entre les deux états sus-mentionnés: d’un côté de la ligne, des hotels-casinos à l’architecture douteuse, de l’autre, des jolis arrangements touristiques mêlant boutiques, restaurants et hotels de manière fort esthétique. Logique: les casinos privés sont interdits du côté californien; ce genre d’établissement étant régi de la même manière qu’au Québec par la California State Lottery.

La station de ski Heavenly dispose en tout de 4 points d’accès terrestres: Stagecoach Lodge et Boulder Lodge du côté du Nevada; puis California Lodge ainsi que la télécabine dont la gare d’arrivée se situe à Heavenly Village, en plein coeur de South Lake Tahoe. Attention aux ouvertures en début de saison… Lors de notre visite, seulement 40% du domaine skiable de la station était ouvert. Force fut de constater que la portion sud du Lac Tahoe a été beaucoup moins choyée en précipitations hivernales que la portion boréale du lac ! Concernant la télécabine, elle est en beaucoup de points semblable à celle qui sera prochainement inaugurée au Massif de Charlevoix: Doppelmayr/CWA 8 places, vocation « 4 saisons », vue imprenable sur un énorme plan d’eau, dotée d’une interstation; son parcours se termine cependant au premier tiers du véritable domaine skiable. Il y a fort à parier que l’installation de cette télécabine soulevé quelques oppositions d’environnementalistes… mais saluons quand même l’objectif de l’infrastructure: rallier la plus forte concentration hôtelière au domaine skiable. Objectif atteint: nous avons eu le loisir de marcher de notre hotel à la base de la télécabine en moins de 5 minutes.

Au fur et à mesure de l’ascension, le panorama se dévoile: le Lac Tahoe est saisissant ! Voir un lac de cette envergure à près de 2000m d’altitude est peu commun. En effet, le Lac Tahoe est le plus grand lac alpin d’Amérique du Nord avec une superficie de près de 500 km carré; c’est également le 2e lac le plus profond des États-Unis (501m), la première place étant occupée par Crater Lake en Oregon. Avec un lac aussi omniprésent dans le paysage de la station, difficile de regarder où poser les skis !

Le domaine skiable de Heavenly est le plus vaste de toutes les stations du Lac Tahoe, de même que le plus élevé: le sommet de la station culmine à 3068m et mène à près de 2000 hectares répartis sur 7 sommets, 1066m de dénivelé à parcourir. Fait intéressant à noter, même la carte des pistes montre qu’un incendie a ravagé une partie de la façade nord-ouest des pentes, il y a de cela 8 ans. Cette portion détonne visuellement du flanc de la montagne et est visible même de la rive ouest du lac…

Arrivés au sommet de la télécabine, on peut déjà accéder au domaine skiable des deux côtés de la frontière CA/NV. À quelques centaines de mètres de la gare d’arrivée de la télécabine, on peut apercevoir le Tamarak Lodge, qui sera fort probablement inauguré pour les Fêtes et qui permettra d’accueillir les skieurs affamés dans un endroit chaleureux -et chauffé ! Pour l’instant, dans ce secteur, le pique-nique se fait à l’extérieur… bien agréable en plein printemps, mais à -12°C en novembre, c’est une autre paire… de gants ! Ceci dit, les burgers du grill d’altitude sont succulents, surtout après une journée en plein air…

Notre premier objectif: tester le couvert de neige ! Il nous faut donc des pistes non-damées. Après avoir emprunté le Tamarak Express, nous avons parcouru la California Trail ainsi que les sous-bois environnants, en louvoyant vers le sud, jusqu’à la base du Powderbowl Express. Conclusion: la neige n’est pas suffisante pour descendre sans crainte dans les sous-bois ! La pirouette frontale involontaire que j’ai exécutée avec brio -sans casser l’appareil photo- nous convainc de changer de versant.

Chose certaine, le paysage est toujours extraordinairement beau et plus on s’élève en altitude, plus les arbres sont biscornus, forgés par le vent et le froid, recouverts d’une neige cristallisée donnant lieu à des reliefs féériques. Nous voilà finalement au plus haut sommet skiable, accessible par le Sky Express. De là nous ferons quelques incursions dans les Skiways Glades: elle est là, la neige ! Ce secteur étant orienté favorablement, le vent y dépose la neige qu’elle retire du versant opposé -la piste Ellie’s était fermée, on y voyait même des roches à découvert.

Titillés par les Skiways Glades, nous avons poursuivi notre quête de neige fraîche du côté du Nevada, dans le secteur du Dipper/Comet Express. De très jolis sous-bois, bien dégagés, avec une quantité suffisante de neige pour qu’on ne craigne pas les frontflips… c’est dans cette portion de la station que nous avons complété notre journée de ski, heureux d’avoir trouvé des versants accueillants pour nos spatules !

Hélas, puisque toute bonne chose a une fin, il aura bien fallu rentrer vers le sommet de la télécabine. La descente est toujours un peu tristounette: quitter un aussi bel environnement laisse toujours un petit arrière-goût dans la bouche… mais ce n’est qu’un au revoir !

Quelques adresses utiles:

– Ski Heavenly
– Carte des pistes de la station
– Hébergement: Embassy Suites Lake Tahoe
– Tourisme: Tahoe South