Nous sommes début décembre, le 11 plus précisément. Vous vous souviendrez qu’à cette époque il n’y a que quelques centres de ski en opération au Québec, et ce sont ceux produisant le plus de neige car pour les autres on attend impatiemment que la saison ne débute. Ce matin là je me lève très tôt car au Utah, il y a quand même à ce moment de la saison deux heures de décalages avec le Québec, vous comprenez donc pourquoi je suis aussi tôt dans la fenêtre de notre hôtel. Mais vous devinez également que je veux voir ce que nous réservera notre première journée sur les pentes. 

Le Cliff Lodge ou nous logeons est situé directement au pied des pistes de Snowbird, ce qui nous permettra d’être parmi les premiers à pouvoir profiter des 32 cm de neige accumulé depuis les derniers 24h. Cet hôtel est l’endroit idéal pour qui veut éviter les déplacements en voiture entre son lieu d’hébergement et les centres de ski. Du Cliff Lodge, vous avez accès à mes deux coups de cœur au Utah, Snowbird et Alta. Sur place, tous les services dont vous pourrez avoir besoin pendant votre séjour vous sont accessibles: location de ski, boutique, resto pour tous les goûts, bar,  SPA avec piscine intérieurs et extérieurs… même un héliport à proximité si vous voulez vous gâter.

Comme je vous le disais, il est tombé 32cm de neige fraiche et nous voulons tous en profiter au maximum. La première remontée se fera dans la chaise quadruple Mid-Gad qui nous mène à mi montagne question de bien démarrer la journée et de permettre à tout le monde de s’acclimater  à la neige et à l’Altitude. Car mine de rien nous sommes quand même à plus de 1300 mètres d’altitude et déjà le souffle est court pour certains. Le territoire que nous explorons en premier lieu est situé du côté de Creek side.  On y retrouve des pistes pour tous les calibres de skieur et planchistes, et je mentionne planchistes car certains centres du Utah (ALTA et Deer Valley) refusent l’accès aux planches à neige. La visibilité est réduite par les nuages qui sont plutôt bas en première partie de journée.

Après quelques descentes qui nous ont permis de bien sentir la neige on se dirige vers l’Aerial Tram, cette gondole géante qui peut accueillir 125 personnes simultanément. En 8 minutes de remontée,  nous nous retrouvons au sommet de Snowbird à Hidden Peak, altitude 4400 mètres ou 11 000 pieds. Le paysage que nous ne découvriront qu’à notre seconde remonté lorsque les nuages se sont dissipés est grandiose.  De là on peut observer les Twin Peaks, deux sommets qui donnent accès à des couloirs à vous  couper le souffle et qui sont accessibles moyennant une quarantaine de minutes d’ascension à pied. Nous ne nous y sommes malheureusement pas aventurés car nous avions suffisamment de terrain à découvrir pendant notre unique journée sur les pistes de Snowbird,  mais c’est officiellement à l’agenda de notre prochain séjour.

Prochaine étape, le Peruvian Express qui nous amène au tunnel du même nom, qui a été creusé à travers la montagne afin de d’offrir un accès direct à Mineral Basin. Ce passage dans le roc est à ma connaissance unique en Amérique du Nord et il est équipé d’un tapis roulant qui vous permet de le franchir sans aucun effort.
Nous voilà rendus dans l’un des plus beaux terrains de jeu qu’offre Snowbird, Mineral Basin. Cet immense bowl est l’un de mes endroits préférés lorsqu’une chute de neige importante s’abat sur la région. On y retrouve quelques pistes damées de calibre facile et difficile (vert et bleu). Mais on y va surtout pour le terrain non damé qui constitue l’attrait principal de ce domaine skiable. Mineral Basin est desservi par deux remontées mécaniques: le Mineral Basin Express qui vous amène 435 mètres plus haut, prêt à retracer.  La seconde remontée est le Baldy Express qui vous donne accès à de nombreuses pistes simple et  double losange  sur la face principale de Snowbird.

Après avoir exploré trop rapidement cette merveilleuse montagne, nous complèterons notre  journée du côté de Creek side qui est un très beau territoire à privilégier  lors des journées où la visibilité est réduite. Dans ce secteur, les arbres sont plus présents ce qui nous permet de mieux voir le relief.

J’espère que vous aurez compris mon excitation d’avoir eu à nouveau la chance se redécouvrir ce joyau du Utah. Nous avons été très choyés de pouvoir profiter d’aussi belles conditions. Déjà le 11 décembre, Snowbird avait accumulé plus de 360 cm de neige ce qui représentait 140% des précipitations moyennes enregistré à cette période. Quelle chance !

Nous avons terminé la journée, vous l’aurez deviné devant une bonne bière au Creekside Café, un petit bar ultra sympathique dont la verrière donne directement sur la montagne.

Allez Cheers! À une autre magnifique journée au Utah.

Quelques adresses utiles:

– Snowbird
– Carte des pistes de la station

**Ce voyage a été rendu possible grâce à l’implication de Voyages Gendron**