Juchée sur le Mont Hood (3426m), la station de Timberline Ski Area est unique en son genre: c’est la seule station permettant le ski durant la totalité de la saison estivale en Amérique du Nord. Plus haut sommet de l’Oregon, la montagne est également un stratovolcan, appartenant à la chaîne des Cascades. Le Mont Hood, recouvert par 11 glaciers, compte parmi ses voisins les célèbres Monts Rainier et Sainte-Hélène.

Un terrain de jeu sur un volcan

Bien que des fumeroles s’échappent encore du cratère du volcan, la dernière activité volcanique recensée pour la montagne date du début du 19e siècle, ce qui en fait un volcan potentiellement actif mais à faible risque. Timberline Ski Area est l’une des deux stations de ski situées sur le Mont Hood -l’autre étant Hood Meadows.

En période hivernale, Timberline offre un domaine skiable balisé de plus de 1400 âcres, accessible par 9 télésièges dont 5 à haute vitesse, le tout sur 1125 mètres de dénivelé. En été, c’est toutefois sur 800 mètres de dénivelé que se déploie le domaine skiable, lequel est majoritairement constitué de pentes intermédiaires. Deux télésièges à haute vitesse donnent accès aux pentes : le Palmer draine la partie supérieure du domaine skiable, tandis que le Magic Mile offre l’accès au domaine inférieur et à l’embarcadère du Palmer. Le domaine skiable estival est majoritairement situé à la hauteur du Palmer.
Annuellement, la station au relief volcanique reçoit une moyenne de 10m de neige qui s’accumule profondément dans les différents canyons de la montagne et sur les glaciers qui la recouvrent. C’est cet enneigement, conservé par le pergélisol -un vestige de la dernière glaciation- qui permet à la station d’offrir du ski d’été 7/7 jusqu’à la fin de semaine de la fête du travail; par la suite, la station est en opération durant les jours de fin de semaine et ce, jusqu’au retour de la neige. L’entretien des remontées mécaniques en opération estivale s’effectue avant la reprise de l’hiver.
“… du sel ? Vous avez dit sel ?”

Plusieurs mythes circulent à propos de l’utilisation de sel de glacier sur les pentes de Timberline Ski Area. Sachez que le sel répandu par la machinerie n’absorbe pas l’eau de fonte de la neige, pas plus qu’il ne réduit l’indice d’Albedo qui accélère la fonte par rayonnement. Mais à quoi sert donc ce sel, semé de 1 à 2 fois par jour sur le domaine damé de la station ?

Intrigués par cette pratique, nous avons posé la question à John Tullis, directeur des affaires publiques pour Timberline. Cette pratique vise à atteindre deux objectifs précis: faciliter la glisse, puis faciliter le travail de la neige par la machinerie. Tullis nous explique la science: “Le puissant soleil d’été a tendance à rendre la glisse moins agréable en faisant coller les skis sur la surface trop mouillée. Le sel a pour effet de faire fondre rapidement une petite couche de neige, et une petite quantité de chaleur est libérée très rapidement lors de ce processus. La neige restante, libre de cette chaleur, regèle instantanément et redevient ainsi des plus plaisantes à skier.” De plus, les pentes de la station étant orientées vers le sud-ouest, les conditions oscillent de « neige damée durcie » en matinée à « gros sel mouillé » lors de la fermeture, autour de 14h00. Ainsi, l’épandage de sel n’épargne pas la fonte -au contraire, la base neigeuse de la montagne perd quotidiennement plus de 1cm avec l’application du sel de glacier. Celui-ci a cependant le majeur avantage de garder la neige dans un état malléable, ce qui facilite grandement le travail de la machinerie qui s’active sur les pentes dès la fermeture des remontées.

Une clientèle très diversifiée

Skier à Timberline est une occasion unique en Amérique du Nord. En effet,  après la fermeture tardive de Whistler -généralement au début du mois de juillet- Timberline Ski Area devient la seule station de ski nord-américaine en opération. Dans les pentes, vous retrouverez des inconditionnels du ski, des curieux, des incrédules, ainsi qu’un très grand nombre d’équipes de compétition profitent de l’ouverture estivale de la station pour s’y entraîner car c’est la saison des camps d’été… de ski !

En effet, la montagne se recouvre d’athlètes skieurs et planchistes qui louent/réservent une portion de piste ou de parc à neige pour leurs entrainements privés. La très grande majorité de la clientèle estivale de la station est donc composée d’écoles de ski, d’équipes de compétition et de skieurs et planchistes inscrits à des voyages organisés de camps d’été. C’est ce qui explique le très grand nombre de parcs à neige privés (plus d’une dizaine) et les pans complets de pistes occupés par des tracés de compétition. Ces portions sont donc fermées au public, mais qu’à cela ne tienne, tout le backcountry nous appartient !

La somme de toutes les parties:

La possibilité skier en plein été dans un décor à couper le souffle à l’intérieur du continent nord-américain est sans contredit le plus grand avantage de Timberline Ski Area. Le domaine damé est très accessible (niveau intermédiaire), le backcountry offre de très beaux défis avec ses coulées et corniches, la météo de haute montagne assure des conditions de ski uniques; bref, tous les éléments sont réunis pour tenir les promesses d’une expérience inoubliable.

Quelques adresses utiles:

– Ski: Timberline
– Hébergement: Collins Lake Resort
– Tourisme: Travel Oregon
– Tourisme: Travel Portland